Posted on

(Société Civile Média) – En tournée au Togo, Ségolène Royale a visité l’unité de collecte, trie et recyclage de déchets plastiques de l’entreprise sociale Green Industry Plast Togo. Une Unité dont la création a été saluée par l’ancienne ministre française en charge de l’environnement.

« C’est une excellente initiative », a lancé Mme ROYALE face aux médias ce vendredi 22 novembre sur le site de cette unité de recyclage à Lomé. « Au vu du nombre de déchets plastiques que j’ai vu en traversant la ville jusqu’ici, on ne peut que saluer des idées comme celle-ci », a-t-elle ajouté.

Pour Ségolène ROYALE, le problème des déchets plastiques est devenu un phénomène mondial qui touche la planète y compris la France, son pays, et toute la méditerranée, complètement polluée par ces déchets. Aujourd’hui il s’agit donc, d’après l’ancienne ministre française, de voir comment gérer ce problème majeur.

« Et heureusement qu’il y a beaucoup de choses qu’on peut faire avec ses déchets comme leur recyclage qui se fait ici ou leur transformation en œuvre d’art et leur utilisation dans le bâtiment et autres domaines », a-t-elle indiqué.

Ségolène ROYALE sur le site, en compagnie de Gado Bemah (veste bleue)

Ségolène ROYALE, il faut le rappeler, est en tournée au Togo pour détecter les initiatives porteuses avec lesquelles tisser un certain nombre de partenariats.

Pour Gado BEMAH, promoteur de l’unité de collecte, de tri et de recyclage de Lomé et premier responsable de Green Industry Plast Togo, cette visite de Mme ROYALE constitue une motivation de plus dans le travail qu’abat sa structure. Et d’ajouter que les déchets, surtout plastiques, ne doivent plus être seulement des problèmes. Ils doivent constituer une source de revenu pour les populations.

« C’est ce modèle que nous sommes en train de créer en demandant aux gens de collecter les déchets, de nous les apporter afin que nous puissions les mettre dans le circuit de la valorisation et de la création d’emploi», explique M. BEMAH.

La visite de Ségolène ROYALE permettra d’analyser la forme de soutien à apporter à l’unité de ce jeune entrepreneur social.

« Nous espérons vivement que cette visite donnera des conclusions satisfaisantes afin de nous permettre d’avoir les moyens de renforcer ce que nous faisons et d’étendre nos actions sur l’ensemble du pays », souhaite Gado BEMAH.

L’Unité de collecte, de tri et de recyclage des déchets plastiques a créé aujourd’hui 35 emplois directs. Plus de 5000 personnes à Lomé, Aneho et Tabligbo sont impliquées dans le tri des déchets et viennent les revendre sur le site de récupération.

A partir de 2020, annonce M. BEMAH, l’initiative compte couvrir d’autres villes à l’instar d’Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong pour permettre à d’autres communautés de développer ce modèle.