Posted on

(Société Civile Média) – La branche togolaise de l’Union Chrétienne des Jeunes Gens  (UCJG/YMCA-Togo) veut contribuer au renforcement des dispositions de prévention et de riposte contre le Covid-19 en milieu carcéral et auprès des jeunes à risque. C’est dans ce cadre qu’elle a initié, avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le projet « Contribution à la stratégie de protection de la population carcérale et du personnel pénitentiaire contre le Covid-19  (CPPOC-C19) », qui cible 6 lieux de détention de Lomé et de l’intérieur du pays.

D’une durée de deux mois et doté d’un budget de près de 11. 500 000 Fcfa, le projet entend accroitre la protection des détenus et du personnel pénitentiaire de 6 lieux de détention et des jeunes à risque des marchés d’Adidogomé et d’Agoè, contre le Covid-19.

6 lieux de détentions ont été ciblés dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet. Il s’agit de 4 prisons, notamment celles de d’Aného, de Vogan, de Tsévié et de Sokodé ; de la brigade pour mineurs de Lomé et du cabanon du CHU SO. Les marchés d’Agoè et d’Adidogomé, où travaillent, sans protection, des jeunes susceptibles d’entrer en conflit avec la loi, sont également ciblés.

Le projet prévoit appuyer ses cibles avec 5000  unités de masques ; 5000 unités de gants ;  80 litres de solution hydro alcooliques ; 1250 litres  de savon Liquide, 2340 unités de savons et 635 litres d’eau de Javel.

« Notre organisation intervient depuis des années en milieu carcéral et travaille pour l’accès au droit et à la justice des détenus. Avec la survenue du Covid-19, nous nous sommes sentis interpellés car vous savez très bien qu’il y a eu également des cas dans nos milieux carcéraux. Il est donc important de travailler pour éviter que le virus n’atteigne nos prisons. Nous avons donc élaboré ce projet et eu l’appui du PNUD pour sa mise en œuvre », explique Gérard Kokou ATOHOUN, Secrétaire général de l’UCJG-Togo.

Environ 1500 détenus et près de 100 agents de santé, travailleurs sociaux et surveillants de l’’administration pénitentiaire bénéficieront de ce projet.

« Avec ce projet nous voulons prévenir la propagation du Covid-19 en milieu carcéral et accompagner le gouvernement pour y freiner le virus », ajoute M. ATOHOUN.

Le projet a débuté ce mardi avec la remise symbolique d’une partie des dons, évaluée à près de 4 millions de Fcfa, au ministre en charge de la Justice, Pius AGBETOMEY.

« Votre action est à saluer. Remettre tout ce matériel de prévention à nos frères et sœurs qui sont privés de liberté ne peut qu’être encouragé. Je viens donc vous dire merci au nom des détenus et du gouvernement pour ce geste de haute portée que vous venez de faire et qui vient en complément de ce que des gens de bonne volonté ont déjà commencé à faire », a déclaré le ministre à l’endroit des responsables de l’UCJG/YWCA.

Abonnez-vous à notre newsletter pour avoir toutes nos publications