(Société Civile Média) – Le Collectif International des Droits Humains (C.I.D.H INTERNATIONAL) veut promouvoir et faire appliquer davantage la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et la Charte africaine des droits et bien-être de l’enfant (CADBE). Dans la dynamique du lancement officiel de ses activités, il organise, du 26 au 28 mars à Lomé, la capitale togolaise, le Forum international sur les droits de l’enfant (FIDE TOGO 2020). La rencontre sera axée sur le thème : « Droits de l’Homme et droits de l’enfant à l’école, la clé de la paix durable ».

Cette rencontre verra la participation  des membres du CIDH, de magistrats, de juristes, d’inspecteurs d’enseignement, de responsables d’Organisation de la Société Civile. Sont également attendus,  les membres des réseaux thématiques des Droits de l’enfant et de l’Homme (CSSC TOGO, FODDET, UAOD TOGO etc), des associations de journalistes intervenants dans les Droits de l’Enfant et droits de l’Homme et des gestionnaires de projets sur les questions de l’enfant.

A travers ce Forum international, le CIDH International entend promouvoir le droit international des droits de l’Homme, ses instruments et mécanismes de mise en œuvre ainsi que les procédures qui y sont attachées ; promouvoir la CIDE, la CADBE et les autres instruments juridiques internationaux et régionaux de protection des droits de l’enfant pour leur application effective notamment dans les écoles ; promouvoir les mécanismes de mise en application des instruments juridiques de protection des droits de l’enfant.

Il s’agira également pour le CIDH International de contribuer au renforcement en Afrique d’un environnement politique, institutionnel et légal protecteur contre toutes formes de maltraitance, de négligence, d’abus, d’exploitation et de violence que subissent les enfants, leurs familles et leurs communautés et de renforcer les contacts et échanges d’informations inter-réseau entre les autorités judiciaires et administratives et les professions juridiques en vue d’une meilleure compréhension mutuelle.

« L’organisation de ce forum en République du Togo répond à une exigence des acteurs du domaine et des Représentant-pays CIDH d’être bien outillés pour mieux faire face à leur obligation de défendre et de promouvoir les libertés et les droits fondamentaux des enfants et des citoyens. Ainsi, nous comptons contribuer au renforcement des structures nationales déjà existantes, afin qu’elles travaillent en réseaux avec de meilleurs outils sur les situations relatives à la protection des droits Humains en général et des droits des enfants en particulier », explique Essozimna TAKOUDA, représentant pays Togo CIDH International.

La rencontre se fixe également pour objectif de former 70 Représentants des organisations de la société civile sur les droits et devoirs des enfants ; de former 50 inspecteurs de l’enseignement primaire et secondaire sur le droit de l’enfant, la paix à l’école ; de renforcer la capacité de 25 membres- pays en matière de droits de l’enfant ; de former 5 Journalistes de la presse écrite et 5 Journalistes Radio/Télé sur le CIDE et la CADBE.

Par ailleurs, 1500 CIDE et 1500 CADBE seront distribués. Aussi, par le biais d’émission radio et télé,  le public sera sensibilisé sur la nécessité de continuer à promouvoir les droits mais aussi les devoirs des enfants.

En outre, le Forum international sur les droits de l’enfant sera couplé de l’Assemblée générale constitutive du CIDH et officialisera son siège.

Bref aperçu sur le CIDH International

Le CIDH Internationale a été créé par les Aluminus de la 10è Session internationale sur les droits de l’enfant organisée en septembre 2019 à Dakar au Sénégal. Cette formation a réuni différents participants venus de 20 pays d’Afrique dont le Togo. Elle avait pour but de leur offrir la possibilité de mieux se familiariser avec les instruments internationaux et régionaux de protection et de promotion des droits de l’Homme et les mécanismes de surveillance pour leur application effective.

La formation, il faut le rappeler, a été organisée par la Fondation Friedrich Naumann pour la Liberté (FNF), la Fondation René Cassin (Institut International des Droits de l’Homme de Strasbourg) en partenariat avec le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BRAO/HCDH), l’ambassade de France au Sénégal, le Comité Sénégalais des Droits de l’Homme (CSDH) et la Délégation de l’Union Européenne au Sénégal (DUE).

Pour toute information sur la rencontre, écrire à l’adresse : internationalcidh@gmail.com ou contacter l’UAOD-TOGO, représentant local du CIDH International sur le numéro : +228 90 35 25 61