Posted on

(Société Civile Média) – C’est à travers le projet « Droit à la Vie, lutte contre la propagation du Covid-19 dans la région de la Kara au Togo » que le Réseau des Associations de Femmes en Action pour le Développement) entend apporter sa contribution à la lutte contre la propagation du coronavirus. Lancé le 3 juillet dernier pour une durée de deux mois, l’initiative, soutenu financièrement par Urgent Action Fund Africa (UAF-Afrique), vise à apporter l’information à toutes les communautés de la région de la Kara pour qu’elles prennent des mesures appropriées de prévention et d’action en cas de survenance d’un cas. Elle veut également doter des communes de la région de matériels destinés aux gestes barrières.

De quelques cas recensés en mars dernier, le Togo compte aujourd’hui plus de 750 cas confirmés de Covid-19. Pire, le mal se répand et se retrouve un peu partout sur le territoire national. Vu l’ampleur de la contamination de par le monde et tenant compte du fait que le virus existe déjà dans toutes les régions du Togo, le réseau RAFAD estime qu’il est important d’accentuer la communication et d’étendre les mesures préventives à toutes les communautés en milieu urbain et rural.

Informer et sensibiliser

Le projet « Droit à la Vie, lutte contre la propagation du Covid-19 dans la région de la Kara au Togo » vise donc, d’une part, à amener, à travers des sensibilisations, les communautés de la région de la Kara, à prévenir toute sorte de contamination et à adopter des comportements responsables en cas d’infection.

Plateau de l’émission sur la radio voix de Dankpen

« Il est vrai que l’information passe sur les médias et les réseaux sociaux. Mais nombreuses sont les femmes qui n’y ont pas accès. Aussi, beaucoup de fausses informations circulent à propos des remèdes qui guérissent le mal. Nous estimons donc qu’il est important d’apporter la bonne information aux communautés vivant en zone urbaine et surtout rurale, et particulièrement aux femmes pour qu’elles respectent et amènent toute leur famille à respecter les consignes de prévention et les comportements à adopter en cas de symptômes dans la cellule familiale », explique Agathe KOLANI , Coordinatrice du projet.

Dans le cadre du projet, des sensibilisations de proximité ont déjà commencé et vont couvrir une période d’un mois. Organisées dans le strict respect des mesures barrières, elles se font en français, et surtout en langues locales, principalement celles parlées au niveau de chaque préfecture (kabyè, kotokoli, bassar, konkomba, nawouda, lamba).

Le matériel de protection contre le COVID-19 prévue pour le projet

Le projet prévoit également la conception de spots publicitaires en Français et dans les langues locales susmentionnées. Ces spots sont déjà produits et passent déjà sur les radios communautaires de chaque préfecture de la région de la Kara. Aussi, des posters portant les gestes de prévention et de manifestation de la maladie ont été multipliés et mis à la disposition des populations. Par ailleurs, cinq émissions radiophoniques ont déjà été réalisées sur les sept prévues par le projet.

Remise du matériel de protection contre le COVID-19 au SG de la commune Dankpen 1

Distribution de matériel de protection

Outre l’information et la sensibilisation, le projet « Droit à la Vie, lutte contre la propagation du Covid-19 dans la région de la Kara au Togo » prévoit également équiper sept communes de la région de la Kara (dont une par préfecture) en outils de protection contre la pandémie. Sont notamment concernées, les préfectures où sont présentes les organisations membres du réseau et les femmes handicapées. Le matériel de protection prévu est composé de 25 dispositifs de lavage des mains, plus de 800 litres de savon liquide et 2300 bavettes artisanaux.

Remise du matériel de protection contre le COVID-19 au maire de la commune Binah 1

« Nous espérons vivement, à travers ce projet, atteindre notre principal objectif qui est celui d’apporter notre part de contribution à la lutte contre la propagation du coronavirus au Togo. Et nous ne pouvons y arriver que si les communautés de la région de la Kara sont suffisamment sensibilisées et maîtrisent tous les contours  de la pandémie. Nos équipes sont à pied d’œuvre sur le terrain pour qu’il en soit ainsi », indique Mlle KOLANI.

Bref aperçu sur le RAFAD

Le RAFAD est un réseau des Organisations de femmes  créé en 2009. Il s’est assigné la mission d’œuvrer à l’instauration d’une société juste et équitable où les femmes jouissent de leurs droits sociaux, économiques, culturels, s’épanouissent et œuvrent à l’émergence du RAFAD en tant qu’acteur incontournable de gestion des affaires féminines au Togo. Le RAFAD intervient dans la formation et l’information pour la promotion et l’épanouissement de la femme, de l’éducation aux droits humains et la protection de l’environnement. Il a pour vision d’être un réseau de référence, un modèle dynamique d’épanouissement complet de la femme togolaise.

Remise du matériel de protection contre le COVID-19 au maire adjoint de la commune Assoli 1

 

Abonnez-vous à notre newsletter pour avoir toutes nos publications