Posted on

(Société Civile Média) – Commencé lundi dernier, les trois grandes activités organisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Engagement de la société civile pour la promotion de la Santé, Droits sexuels et de la Reproduction pour Tous au Togo » se sont achevées vendredi 19 et samedi 20 juin avec la première rencontre de coordination sur la gestion programmatique et financière du projet. Cette rencontre a été pour les acteurs du projet l’occasion de faire le point et d’apprécier le niveau de réalisation des activités planifiées de décembre 2019 à fin mai 2020.

Prévues pour être organisées sur une base semestrielle, les réunions de coordination ont pour but de veiller à la bonne mise en œuvre des activités du projet. Elles constituent des rencontres  entre les acteurs de mise en œuvre  en vue de s’assurer de la bonne progression de la logique d’intervention du projet.

Au cours de ces réunions, les acteurs clés devront faire  le  point  des  activités  menées  et  procéder à la validation d’une nouvelle planification. C’est également un moment de  réflexion au cours duquel les parties prenantes devront  proposer  des mesures de réajustement pour une meilleure orientation  des  activités ou de la stratégie vers l’atteinte des résultats. Et c’est justement ce à quoi se sont attelés les 19 et 20 juin les acteurs projet « Engagement de la société civile pour la promotion de la Santé, Droits sexuels et de la Reproduction pour Tous au Togo ». Ce projet, il faut le rappeler, a démarré en décembre 2019 et a bouclé ses 6 premiers mois d’exécution en mai 2020.

Le premier jour de la rencontre a réuni tous les acteurs clés et parties prenantes au projet notamment, les 14 OSC membres de la coalition Pro-SSR, les ministères impliqués, les directions régionales  de la santé, des élus locaux, des leaders communautaires et responsables religieux ainsi que les partenaires techniques de l’Etat. Il a permis de faire le point et d’apprécier le niveau de réalisation des activités planifiées de décembre 2019  à fin mai 2020 ; d’analyser les difficultés rencontrées et proposer des solutions/recommandations, puis de valider les planifications des activités à réaliser au cours du prochain semestre.

Le deuxième jour, qui n’a réuni que les 14 OSC membres de la ‘Coalition pro-SSR pour tous au Togo’ a été l’occasion pour les acteurs de faire l’état des lieux des six (06) premiers mois de vie de cette coalition; d’ébaucher les idées de bases de fonctionnement institutionnel et organisationnel du mouvement ; de définir les perspectives  de  la  coalition  en  termes  d’action  collégiale à entreprendre pour la jouissance effective de la SDSR pour tous au Togo, sans discrimination.

Pour rappel, deux rencontres ont précédé la première réunion de coordination. La première a permis de faire la restitution des résultats de l’auto-évaluation organisationnelle et technique des 14 OSC membres de la ‘Coalition Pro-SSR pour tous au Togo’. Quand à la deuxième, elle a servi à valider le Guide de discussions communautaires sur les croyances, normes et sur la gestion des conflits en lien avec la jouissance de la Santé et Droits en matière de Santé Sexuelle et de la Reproduction (SDSR) pour tous.