Posted on

(Société Civile Média) – Les lauréats de la première édition du concours de rédaction organisé par la représentation togolaise de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR-Togo) ont reçu leurs récompenses jeudi 25 juin à Lomé. Le premier prix est allé à Nagbé Kossi KOFFI, sa production étant celle qui a le plus séduit le jury.

Ce concours, lancé dans le cadre de la commémoration de la Journée Mondiale des Réfugiés (le 20 juin), entendait impliquer davantage la population togolaise et les communautés hôtes dans la célébration de cette journée et offrir une excellente plateforme pour le partage des idées afin d’améliorer la condition économique du réfugié dans son pays d’asile.

Et c’est la production de Nagbé Kossi KOFFI qui s’est distinguée par son originalité, la clarté de ses idées et sa pertinence. En plus d’évoquer les différents problèmes auxquels sont confrontés les réfugiés au Togo et dans le monde, le texte aborde les solutions qu’on pourrait apporter à ses problèmes.

 « Il faut que la population togolaise soit sensibilisée afin d’être prête à accepter ces étrangers en son milieu. Il faut aussi un plaidoyer auprès des agences et institutions étatiques pouvant permettre à ces réfugiés d’avoir le droit d’exercer leur métier et de développer des entreprises et tous projets qui pourraient leur permettre d’avoir une autonomie financière afin de ne plus être tributaire des aides qui leur sont souvent apportés », explique le M. KOFFI qui a reçu une enveloppe de 200 000 FCFA et un trophée.

Rosaline TSEKPUIA et Bernard KAKANOU ont respectivement remporté les deuxième et troisième prix de ce concours. Ce qui leur a permis de partir avec une enveloppe de 150 000 FCFA et 100 000 FCFA.

Nagbé Kossi KOFFI recevant son prix

D’après le HCR-Togo, les idées recueillies à travers ces productions seront exploitées et mises en œuvre pour le bien être des populations sous mandat du HCR.

« Nous avons pensé que la population togolaise peut donner des idées novatrices à la recherche des solutions durables aux réfugiés vivants au Togo notamment en ce qui concerne l’intégration locale et l’aspect socio-économique. Car nous savons que le citoyen togolais peut contribuer à l’amélioration de cette couche de population qui vit sur le territoire togolais », indique Monique Edo ATAYI, cheffe de bureau HCR Togo.

Rosaline TSEKPUIA recevant son prix

Commémorée le 20 Juin de chaque année, la journée mondiale des réfugiés a pour but de sensibiliser l’opinion publique, nationale et internationale à la cause des réfugiés. Elle a été célébrée cette année autour du thème « Chacun peut agir, chaque geste compte ». Un thème qui interpelle sur l’implication du citoyen togolais dans la recherche de solution durable pour le bien être des réfugiés.

Jean de Dieu SOVON

 

Abonnez-vous à  notre newsletter pour avoir toutes nos publications