Posted on

(Société Civile Média) – Au Centre d’Etudes et de Recherches pour le Développement Intégral (CERDI) on veut booster l’esprit entrepreneurial des jeunes filles et des femmes togolaises en vue de leur permettre d’être autonomes. Et pour y parvenir, cette organisation a initié le « Projet de sensibilisation en trois dimensions pour le renforcement de l’entrepreneuriat des jeunes filles/femmes au Togo ».

Le CERDI est parti du constat que les jeunes femmes et les jeunes filles ne sont pas au courant des mécanismes mis en place par le gouvernement pour les accompagner dans l’initiative entrepreneuriale.

« Compte tenu de cette situation, il est nécessaire d’intensifier les activités de sensibilisation afin de changer le paradigme de la société togolaise concernant la nécessité de l’autonomisation des jeunes femmes et de les encourager à se développer dans les domaines décisionnels, en particulier au niveau des entreprises », explique Noratsou Akoh FADJARA, coordinatrice du projet.

L’initiative vise donc à accroitre la participation de la jeune fille et de la femme à l’entrepreneuriat, en particulier dans le secteur tertiaire en promouvant l’éducation, la formation et le développement personnel.

« Plus précisément, il s’agit de susciter l’engagement des jeunes filles et femmes à l’autonomisation et à l’entrepreneuriat ; rendre disponible les informations nécessaires sur les mécanismes de promotion de l’entrepreneuriat féminin au Togo ; et amener les jeunes filles et femmes à s’engager dans le domaine entrepreneurial », ajoute la coordinatrice du projet.

Pour atteindre ses objectifs, le projet entend se servir d’outils de sensibilisation comme la chanson, le théâtre et un film documentaire. Les contenus de ces outils sont essentiellement basés sur l’autonomisation des femmes, l’entrepreneuriat féminin, les mécanismes et politiques existants au plan national et les expériences des femmes entrepreneures en vue d’améliorer l’entrepreneuriat féminin et l’autonomisation des femmes et des jeunes filles dans le contexte de développement durable.

Le CERDI, il faut le rappeler, met en œuvre ce projet en collaboration avec son partenaire ‘Togo go on e.V.’ basé en Allemagne et avec l’appui financier de ‘Stiftung Nord-südBrüken’.

Abonnez-vous à  notre newsletter pour avoir toutes nos publications