(Société Civile Média) – Plus de 400 reportages, plus de 10.000 visiteurs par mois, 2200 abonnés aux comptes sociaux, Eco Conscience TV a de quoi se réjouir du chemin parcouru depuis son lancement officiel en mars 2017.

Initiative de Rolande AZIAKA (photo), journaliste passionnée de l’environnement, cette Web TV a, ces trois dernières années, éveillé la conscience des Togolais sur les problématiques de développement durable et de la protection de l’environnement. Mieux, elle leur a permis de découvrir les défis écologiques de l’heure et a contribué à la promotion des initiatives de développement local basées sur les 3 piliers indispensables du Développement durable : Social, économique et environnemental. Au moment de faire le bilan, le premier responsable d’Eco Conscience TV ne peut qu’être satisfait.

« Sur les trois (03) ans, nous avons été lauréates de l’appel à projet de média citoyen de la direction de la Formation civique du ministère de la Communication (2017 et 2018). Nous avons conduit ensemble des projets de sensibilisation.  On se réjouit quand on entend dire, qu’Ecoconscience, c’est le média des ODD. Grâce à nos actions, les citoyens sont capables de citer les différents objectifs de développement durables qui existent. Cela prouve que le travail que nous faisons est apprécié à sa juste valeur », s’est réjouie Rolande AZIAKA.

Satisfaite du chemin parcouru, Rolande et son équipe veulent toutefois faire mieux. La Web TV s’est donc défini une nouvelle vision stratégique pour les 5 ans à venir. Une vision qui se résume à « l’inclusion et au rayonnement, à l’éveil de conscience et au renforcement de la capacité » à en croire Nargess SEDDIKI. Selon la  chargée de projets médias de la structure, il s’agira, d’ici 2025, de développer le média Eco Conscience TV en le restructurant. Ce travail consistera à revoir le modèle économique de la Web TV, à refondre son business plan en diversifiant les sources de revenus afin de faire de ce média une entreprise pérenne et surtout sociale.

On ne peut que souhaiter une bonne continuation à Rolande AZIAKA et son équipe.

(Crédit photo : Agridigital)

Abonnez-vous à  notre newsletter pour avoir toutes nos publications