Posted on

(Société Civile Média) – Alors que plusieurs enseignants d’établissements scolaires privés ont vu leurs contrats suspendus par leurs fondateurs et sont privés de salaires depuis plus de deux mois en raison de la crise sanitaire, le ministre en charge du Travail, Gilbert BAWARA, trouve cette situation injuste. Pour ce dernier, qui rencontrait mardi la coordination du Regroupement des enseignants du secteur privé, les fondateurs ne peuvent pas s’abriter derrière la crise engendrée par le COVID-19 pour ne pas payer les salaires dus aux enseignants.

Tout en estimant que les revendications des enseignants envers les fondateurs et les doléances à l’endroit du gouvernement sont légitimes, M. BAWARA a fait comprendre aux représentants des enseignants du privé que le gouvernement n’est pas insensible à leur situation. Le ministre a donc promis à la coordination de prendre leur situation à cœur et de  rencontrer très prochainement les représentants des fondateurs d’établissements scolaires, puis de rendre compte au Premier Ministre pour toutes fins utiles.

Par ailleurs, Gilbert BAWARA a déploré l’absence de protection sociale et de rémunérations non conséquentes des enseignants du secteur privé et a promis que l’État va réguler et contrôler le secteur.

Il a en outre invité la coordination et les enseignants du secteur privé a gardé foi pour la suite et se dit disponible pour le cadre du dialogue qui vient d’être instauré.

Il faut rappeler que la coordination du Regroupement des enseignants du secteur privé est composée de trois organisations syndicales à savoir le Syndicat National des Ecoles et Instituts Privés du Togo (SYNEP-Togo), l’Association des enseignants privés laïcs pour l’entraide et le développement (AEPLED) et le Regroupement des enseignants des écoles privées laïcs du Togo (EP-TOGO). Ces trois organisations entendent unir leur force pour trouver des solutions aux problèmes que connaissent les enseignants du secteur privé du Togo.

Abonnez-vous à  notre newsletter pour avoir toutes nos publications