(Société Civile Média) – Au Togo, la bataille contre le coronavirus et sa prévention donne des idées. Alors que les autorités ont annoncé 2 milliards de Fcfa pour la riposte, André Kangni AFANOU, défenseur des droits de l’homme, estime que les citoyens togolais peuvent faire mieux, à leur niveau. En appui aux efforts des autorités, cet acteur de la société civile propose l’ouverture, dès ce lundi, d’un compte en banque citoyen sur lequel chaque Togolais pourrait envoyer sa contribution financière afin d’avoir des moyens plus ou suffisants pouvant permettre de lutter contre le COVID-19.

D’après M. AFANOU, l’argent servirait à acquérir le matériel de base pour la prévention (masque et autres) ; équiper réellement les centres de prise en charge ; acquérir des médicaments le jour où on en trouve ; si possible, atténuer les conséquences économiques du confinement sur les couches défavorisés (artisans, revendeurs, zemidjan…).

En ce qui concerne la gestion des fonds, l’acteur propose qu’elle soit confiée à des médecins de renom notamment les Docteurs Wateba Ihou Majesté, Fiadjoe, Michel Kodom, Gilbert Tsolenyanou, Pr Adjenou, pour ne citer que ceux-là. Le Prof Kako Nubukpo et Mgr Nicodème Barrigah seront, eux, chargés d’approuver les sorties de fonds.

« Nous autres, on va juste, chaque jour, animer une page Facebook (et Twitter) pour assurer la transparence et faire le point de toutes les contributions reçues sur le compte. Et des dépenses décidées par le Comité de médecins. Seuls les médecins devront gérer les ressources. Chaque contributeur aurait accès aux informations sur les dépenses », explique André Kangni AFANOU. Le défenseur des droits de l’homme en appelle à la contribution des entreprises qui sponsorisent les événements, aux ministres, députés, responsables d’institutions, leaders de partis politiques et associations de la société civile, leaders d’opinion, chefs d’entreprises, Togolais de la diaspora.

Au Togo, 18 cas de contamination au coronavirus ont été confirmés par les autorités à la date du 23 mars, d’après la dernière mise à jour du site officiel dédié à la pandémie.

Abonnez-vous à  notre newsletter pour avoir toutes nos publications