Posted on

(Société Civile Média) – Droits de l’Homme, environnement, autonomisation de la femme…les domaines dans lesquels compte œuvrer l’Association des Jeunes pour le Développement Durable au Togo (AJDDT) sont divers et variés. Portée sur les fonts baptismaux le 26 septembre à Atakpamé (160 km de Lomé), elle va également porter une attention particulière à la jeunesse.

La nouvelle association entend œuvrer pour l’amélioration des soins de santé de la population, et l’éducation des jeunes. Elle se consacrera également à la lutte contre les violences faites aux femmes et à la protection de l’environnement.

L’AJDDT se veut aussi un cadre de concentration des jeunes afin de les orienter, de les mettre en groupement pour faire face au chômage sans cesse croissant.

« Les jeunes  exerçant la même activité seront constitués en un groupement pour leur permettre de bénéficier des financements pour améliorer leurs activités », fait savoir Folly Agossou Kossi, premier directeur exécutif de l’AJDDT.

La construction de forages, de centres de santé et la formation des populations en milieux ruraux sur le développement durable sont quelques unes des activités que l’association projette réaliser.

Folly Agossou Kossi a été élu à l’issue d’une assemblée générale constitutive qui a permis aux membres de l’association d’adopter les statuts et le règlement intérieur devant régir l’organisation. L’AJDDT a donc été dotée d’un bureau exécutif  de 3 membres et d’un Conseil d’Administration de 5 membres présidé par Ayéboua Komlanvi Sévérin. Le Commissariat aux Comptes de 3 membres est dirigé par Agossou Agbéko. Tous les membres sont élus pour 3 ans renouvelable une fois.