Posted on

(Société Civile Média) – Le gouvernement togolais entend permettre à plus de 200 000 personnes vivant dans la partie septentrionale du pays de bénéficier d’un vaste programme d’accès à l’eau potable. Cet objectif sera atteint grâce à l’accord de financement de 26,24 milliards FCFA conclu lundi 8 juin avec la France.

Prêt de l’Agence Française de Développement (AFD), ce montant, à en croire le portail officiel de la République togolaise, destiné à appuyer les actions engagées par le Togo dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

A en croire des sources officielles, le principal projet visé se décline en plusieurs axes. Il s’agit de l’alimentation en eau potable des villes de Cinkassé, Korbongou, Bombouaka, Mandouri, Tandjoaré, Gando ; l’extension du réseau d’eau de la ville de Dapaong à partir du barrage de Dalwak ; l’alimentation de six zones semi-urbaines (Gando, Soudou Tchalimdé, Kabou, Amou-Oblo, Wahala et Glei) et le renouvellement et l’extension des réseaux d’eau des villes du périmètre de la Togolaise des eaux (TdE).

En l’espace d’une décennie, l’AFD a investi plus de 108 millions d’euros, soit près de 71 milliards FCFA dans les projets d’alimentation en eau potable et assainissement.

Abonnez-vous à  notre newsletter pour avoir toutes nos publications