Posted on

(Société Civile Média) – Au Sénégal, les associations de défense des droits des femmes se frottent les mains. Considéré jusqu’alors comme un simple délit passible de cinq à dix ans de prison, le viol est devenu un crime, de même que la pédophilie. Ainsi en a décidé l’Assemblée nationale de ce pays qui a voté le 30 décembre dernier à l’unanimité et par acclamation le projet de loi criminalisant les actes de viol et de pédophilie.

Ainsi donc, avec la loi votée au parlement sénégalais, les auteurs de viol et de pédophilie peuvent écoper de peine allant jusqu’à la perpétuité.

D’après BBC Afrique,  une étude a révélé que sur les 6289 cas de violences faites aux femmes enregistrés en 2018 au Sénégal, 1321 concernent des cas de viol.

Par ailleurs, 706 femmes et filles ont été victimes de viol conduisant à la mort dans de pays entre 2017 et 2018 selon les statistiques de la cellule de traitement des affaires criminelles du ministère de la Justice.

En 2019, 14 femmes ont été tuées suite à un viol, dont 3 mineures en état de grossesse.