Posted on

(Société Civile Média) – Dans les grandes institutions, les Africaines brisent de plus en plus le plafond de verre, ces fameux murs que les femmes rencontrent dans leur ascension professionnelle. C’est le cas d’Antoinette SAYEH qui vient de donner une belle promotion à la gente féminine africaine au FMI (Fonds monétaire international).

Ancienne ministre des Finances du Liberia, Antoinette SAYEH a été nommée Directrice générale adjointe de cette institution. A 62 ans, elle devient ainsi la première femme africaine à occuper ce poste et la deuxième personne issue d’un pays africain après l’actuel président Ivoirien Alassane Ouattara nommé en 1994.

Avant son poste de N°2, Antoinette SAYEH a occupé le poste de Directrice du Département Afrique du FMI entre juillet 2008 et juillet 2016 où elle a mené, selon la Directrice générale de l’institution, une transformation en profondeur de la relation entre le FMI et les pays membres africains.

Elle aura désormais pour mission de coordonner les politiques financières et monétaires des pays africains.

Abonnez-vous à notre newsletter pour avoir toutes nos publications