Togo-Portrait: Myriam DOSSOU-D’ALMEIDA, le visage féminin du dynamisme togolais

(Société Civile Média) – Dotée d’un MBA en Management de l’Entreprise d’Assurances à l’Ecole Nationale d’Assurance de Paris, Myriam Dossou-D’Almeida est une femme brillante, élégante et dynamique. Après des expériences acquises dans des compagnies de renommées internationales au Togo et en France, elle est depuis 2012 à la tête de l’Institut National de l’Assurance Maladie. Cette femme de poigne entend montrer le visage d’un Togo dynamique et actif, à travers des solutions innovantes.

Une palpitante expérience

Perfectionnisme et brillante, Mimi, comme l’appelle ses proches, a obtenu son Baccalauréat scientifique (série C)en 1985 à Lomé. Elle intègre la Faculté de pharmacie de Reims en France. Après trois années, c’est en vacances à Lomé qu’elle découvre le milieu des assurances qu’elle ne quittera plus. « A la base, j’avais commencé des études de Pharmacie dont je me suis très vite lassée lorsque j’ai découvert les assurances fortuitement. Je m’y suis mise et j’ai commencé à faire un plan de carrière », raconte-t-elle.

Son plan de carrière établi, obstinée et curieuse, elle se donnera les moyens de réaliser ses rêves. Elle obtient en 2005 un MBA en Management de l’Entreprise d’Assurances à Paris. Professionnellement, elle évoluera dans des groupes de taille en France, en Côte d’Ivoire et au Togo :« Mon projet professionnel était de faire une carrière indépendante dans la Réassurance. Pour ce faire, il me fallait des aptitudes commerciales et Marketing. Ce qui m’a amené à travailler chez un courtier. Je suis passée rapidement chez AXA, dans la quête de compléter mes compétences pour finir ma carrière en tant qu’indépendant, constructeur fabricant de solutions d’Assurances. », relate-t-elle avec passion.

Au fur et à mesure qu’elle gravit les échelons, sa passion pour les Assurances cède la place à la Réassurance, « un autre monde, un autre métier encore plus passionnant ! Il y a du risque, du gros risque ! On a les relations humaines, la confiance et c’est là où la parole donnée a toute son importance», s’émerveille-t-elle. Et c’est toujours dans les assurances qu’elle travaillera à Abidjan, au sein d’une entreprise sous-régionale qu’elle a contribué à construire. « (…) J’y ai beaucoup appris ! De l’importance de l’Homme dans le développement des entreprises… J’ai pris plaisir a réorganisé la Réassurance du Groupe avec des engagements sur des montants très importants. La couverture des risques pétroliers au Sénégal, au Maroc, les grosses raffineries, les cimenteries, les projets de constructions… C’était vraiment des grands défis ! Trouver les moyens de mettre ensemble des financements pour couvrir des risques en dizaines et centaines de milliards. Ce n’était pas que palpitant. C’était du courage, de l’analyse, de la perspicacité et de la capacité à prendre du risque, de convaincre et d’inspirer confiance », raconte-t-elle.

Myriam Dossou-d’Almeida
Myriam Dossou-d’Almeida

L’INAM plus qu’un rêve, un engagement citoyen

Myriam Dossou fait partie des « repats » qui ont roulé leur bosse à l’étranger et qui, à un moment donné, par sursaut d’orgueil patriotique ont décidé de revenir au bercail, participer au développement du Togo. Cette baroudeuse, malgré les nombreuses opportunités d’une carrière à l’international, a préféré mettre sa riche expérience au service de sa patrie, qui dit-elle, lui « a tout donné ». Elle fait partie du cercle restreint des femmes leaders au Togo et des rares acquises à la cause nationale. « Le Togo est la terre qui m’a faite et c’est par ici que je me suis réalisée. Il est tout à fait naturel pour moi de rendre à ce pays ce qu’il m’a donné. Là où des gens m’ont appris des choses, où les gens m’ont tendu la main, il faut que j’y revienne», confie-t-elle.

Aujourd’hui, la Directrice Générale de l’INAM a accumulé plus d’une vingtaine d’années d’expériences dans l’Assurances et la Réassurance. « La passion du service, le professionnalisme, l’engagement, la crédibilité, la confiance des acteurs, l’esprit d’équipe » sont autant de valeurs qui permettent à cette femme leader et son équipe de mener à bien leur mission. De même, la persévérance et le leadership de Mme Dossou-d’Almeida, lui vaudront la reconnaissance du Conseil international des managers africains qui lui décernera, en décembre 2016, le prix de l’oscar de l’excellence et du leadership.

L’assurance maladie, la nouvelle passion de Myriam Dossou-d’Almeida, n’est en fait qu’un vieux rêve. « Il fut une époque où j’étais un peu militante dans les groupes et associations, l’assurance maladie était pour moi un premier rêve qu’on devrait pouvoir réaliser dans un pays dès que la situation le permet », explique-t-elle.

Myriam Dossou-d’Almeida, au-delà de son rêve de rendre accessible l’assurance maladie à tous les Togolais, adhère à de multiples causes dont l’enfance, notamment l’impact de la pauvreté sur l’enfance. « Un enfant est un adulte en devenir. La personnalité d’un Homme se construit très tôt. Je suis convaincu que si on s’attèle à donner de l’amour aux enfants, à les éduquer, à leur montrer la voie, on aura une société qui pourra tendre vers un peu plus de sérénité et de compréhension ; Et il ne faut pas que la pauvreté altère le devenir d’homme d’un enfant », confie-t-elle.

Vivement que les autres rêves de cette philanthrope, qui aime tout ce qui touche à l’art de vivre, deviennent réalités !

Edem PEDANOU (Portrait réalisé dans le cadre du projet « Egbé Nana » du Pro-CEMA)