Togo-Pêche: Malgré le nouveau port, les défis sont encore grands selon AJEDI

(Société Civile Média) – Doté d’une capacité de 300 pirogues et opérationnel depuis avril dernier, le nouveau port de pêche contribue à booster les activités dans le secteur de la pêche. Mais pour l’ONG AJEDI (Action des Jeunes pour le Développement Intégral), structure qui accompagne les pêcheurs, ces derniers sont toujours confrontés à un certain nombre de difficultés en dépit des nouvelles conditions dans lesquelles ils travaillent.

« En tant que structure accompagnant les pêcheurs, nous saluons les efforts du gouvernement qui a mis en place ce joyeux. Toutefois, nous estimons qu’il reste encore des choses à faire pour la bonne marche des activités du nouveau port de pêche », indique Sylvain AKATI, président de l’AJEDI.

« L’une de ces choses est la clôture de l’enceinte. Mais heureusement que c’est en cours. Mais en plus de la clôture, on doit également doter le port d’un marché aux poissons et de magasins dans lesquels les acteurs de la pêche pourront stocker leurs produits », ajoute le président d’AJEDI d’après qui les sensibilisations doivent se poursuivre en ce qui concerne la propreté des lieux afin de permettre aux acteurs de travailler dans un environnement sain.

Par ailleurs, l’ONG AJEDI invite les pêcheurs et autres acteurs de la pêche à mieux s’organiser afin de mieux bénéficier des bienfaits de leur secteur.

« Aujourd’hui il y a de nouveau enjeux et défis qui se présentent devant nous, surtout qu’on parle de plus en plus de l’inter-profession. Ce qui veut dire que chaque maillon de ce secteur d’activité devra s’organiser,  les pêcheurs,  les transformatrices et les mareyeurs », explique Sylvain AKATI.

Pour le président de l’AJEDI, une bonne organisation en inter-profession permettra aux acteurs de la pêche de bénéficier par exemple de l’appui du MIFA (Mécanisme Incitatif de Financement Agricole), ce programme que l’Etat à mis en place pour accompagner le secteurs agricole.