PCJV et NED 1

Togo: Leaders communautaires, OSC et médias à l’école de la décentralisation

(Société Civile Média) – A quelques semaines des prochaines élections locales au Togo, la Plateforme Citoyenne Justice et Vérité (PCJV) et le National Endowment for Democracy (NED) comptent apporter leur contribution à la mise en œuvre de ce processus. Du 23 au 26 octobre, ces deux structures vont outiller leaders communautaires, organisations de la société civile et médias sur la décentralisation au Togo. Cette série de formations a été ouverte par les leaders communautaires ce mardi à Lomé.

A en croire les organisateurs, la rencontre vise trois objectifs. Dans un premier temps, il s’agit de montrer aux participants l’importance de la décentralisation dans le développement pour stimuler leur engagement et leur intérêt pour le processus. Il s’agit également de leur montrer l’importance de la décentralisation basée sur l’approche Droits de l’homme et la notion genre. Enfin, cet atelier vise à outiller ces acteurs et leaders sur les pratiques de la bonne gouvernance, de gestion rationnelle et de recevabilité envers les populations.

« La décentralisation entre dans le cadre d’une justice administrative et surtout de la démocratie participative. Alors quoi de plus important que de sensibiliser les chefs traditionnels ou encore les leaders religieux ainsi que tous les acteurs pour leur montrer l’importance de cette décentralisation facteur d’un développement local », a expliqué Ampah JOHNSON, vice-président de la PCJV.

« Pour nous organisation de la société civile, il est important d’informer et surtout de sensibiliser sur les enjeux cruciaux dans le cadre de la démocratisation de notre pays. Pour l’instauration d’un Etat de droit, il va falloir se faire à l’idée que les populations doivent se prendre en charge. Et c’est cela l’enjeu fondamental de la décentralisation  », a-t-il ajouté.

Photo de famille des participants à l'atelier
Photo de famille des participants à l’atelier

« Le cadre juridique et institutionnel de la décentralisation au Togo » ; « le rôle des leaders communautaires dans la gouvernance locale participative : Approche basée sur les droits de l’homme et le genre » ;« Comment élaborer un budget, la lecture de ce budget et le suivi des travaux de développement au niveau local » et « Le financement et l’exécution des projets de développement », voilà les quatre thématiques sur lesquelles portera la formation des leaders communautaires.

En plus des thématiques précitées, les OSC et médias seront, de leur côté, outillés sur leur rôle dans le processus de décentralisation et dans la gouvernance locale participative  et « le suivi et l’évaluation des politiques publiques ».

« Il faut appeler chaque acteur à participer effectivement au processus. Et c’est cela l’importance de cet atelier pour nous. Que la décentralisation ne soit pas qu’une affaire de l’Etat, du gouvernement et des politiques. Il faut que toute la population y participe. En invitant les leaders religieux, les chefs traditionnels, les médias, nous sommes en train de nous acquitter de notre mission », a souligné M. JOHNSON.

Cet atelier, il faut le rappeler, entre dans le cadre du projet d’accompagnement de la société civile au processus de décentralisation au Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *