Togo: Le CONAFE œuvre pour la paix et la culture des valeurs citoyennes dans le Wawa

(Société Civile Média) – Au Collectif National des Organisations de Femmes pour l’Environnement (CONAFE), on estime qu’il est très important de mener des actions de sensibilisation sur l’importance du civisme et le respect des autorités publiques. L’idée est d’apporter un changement de mentalité dans la localité de Badou et ses environs. C’est dans ce cadre que cette organisation a initié le projet de «promotion du civisme à travers la promotion de la culture de la paix et le respect de l’autorité publique dans la préfecture de Wawa», dont les activités ont été lancées le 1er octobre 2019 à Badou.

Appuyé financièrement et techniquement par la Direction de la formation civique dans le cadre de l’appel à projet 2019, le projet a pour objectif de contribuer à la promotion de la culture de la paix et du respect des autorités publiques. Il vise des actions concrètes, notamment des séances de formation et sensibilisation aux valeurs civiques et citoyennes et sur la promotion de la paix.

Vu des officiels lors du lancement du projet

Le projet est destiné aux organisations de jeunes, aux Comités de Développement de quartiers (CDQ), aux leaders d’opinion des localités de Badou et Ounabè, situées dans la préfecture de Wawa. Il s’agit, à travers sa mise en œuvre, d’amener les populations de ces localités au respect des élus locaux et à la promotion de la paix.

« En raison de la crise sociopolitique qu’a traversé le Togo, les jeunes semblent avoir perdu le sens de la responsabilité et de la citoyenneté. Cette situation se traduit par des comportements peu civiques et par de nombreuses déviances  caractérisées par des comportements néfastes, la violence, la perte des valeurs patriotiques, l’intolérance et l’agressivité des autres, le non-respect de l’autorité (…) La jeunesse constitue la plus importante couche de la population togolaise. Il s’avère donc important d’entretenir les jeunes sur le civisme, la culture de la paix et du respect de l’autorité publique. Ceci pour la promotion de la démocratie et la consolidation de la cohésion sociale favorables pour le développement durable », explique Afi Delalom ADJIVON, épouse TODJRO, Présidente du comité de gestion du projet.

Vue partielle des participants au lancement du projet

Pour son lancement le mardi 1er octobre 2019, le CONAFE a organisé, à la mairie de la ville de Badou,  des séances de sensibilisation sur les valeurs civiques et citoyennes, ainsi que des formations sur la culture de la paix. La rencontre a réuni plus d’une centaine d’acteurs locaux autour du thème ‘‘l’importance de la paix et du respect de l’autorité publique dans la mise en ouvre du PND au Togo’’.

« La paix est une condition sine qua none à tout développement durable. Il est alors important de la préserver et d’amener la population de Badou à travailler main dans la main avec les élus locaux dans le respect », souligne Mme ADJIVON, d’après qui le projet vient en appui à la démarche mise en place par le gouvernement pour consolider et promouvoir le vivre-ensemble et la paix sur toute l’étendue du territoire togolais.

 

Le CONAFE est un réseau d’organisations de la société civile qui regroupe une dizaine d’associations de femmes. Il œuvre dans la gouvernance des ressources naturelles et la promotion de la paix (ODD16) et intervient dans les 5 régions économiques du pays. Le CONAFE dispose de points focaux régionaux et préfectoraux. Le réseau a pour préoccupation majeure de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations togolaises tout en les amenant à gérer durablement leurs ressources naturelles dans le maintien de la paix.