Togo: La CNSC lance sa Mission citoyenne d’accompagnement des présidentielles de 2020

(Société Civile Média) – La Concertation Nationale de la Société Civile (CNSC) prend ses dispositions pour suivre de près les prochaines élections présidentielles du début à la fin. Elle a lancé ce mercredi à Lomé, la capitale togolaise, sa Mission citoyenne d’accompagnement du processus électoral de 2020.

Cette mission, qui bénéficie de l’appui financier d’Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), permettra à la CNSC de former et déployer des observateurs pour la révision de la liste électorale et l’observation des présidentielles proprement dite. Cette observation, à en croire les initiateurs du projet, consistera à déployer 220 observateurs au piquet et 120 observateurs mobiles.

« Les observateurs au piquet vont rester dans un seul bureau de vote de son ouverture jusqu’à la sa fermeture pour remonter les informations et les différents incidents qui  pourront y survenir. Quant aux observateurs mobiles, non seulement ils assisteront à l’ouverture d’un bureau de vote, mais également ils iront voir comment les choses se passent dans d’autres bureaux avant de revenir au bureau de vote initial pour assister à la clôture et au dépouillement du vote », explique Franck Koffi KEPOMEY, Directeur exécutif de la CNSC.

Par ailleurs, la CNSC, à travers sa mission, mettra également en place une stratégie d’alerte-riposte qui consistera à déceler des dysfonctionnements et des incidents qui peuvent engendrer un trouble ou à une violence.

« Nous déployerons des observateurs qui sont des moniteurs de la violence électorale qui vont nous envoyer des alertes. Des dispositions seront donc prises au niveau de notre situation room pour alerter les autorités compétentes afin de leur permettre de prendre des mesures idoines pour que ces incidents ou dysfonctionnements soient atténués », indique M. KEPOMEY.

Fort de son expérience en prévention des conflits électoraux, la CNSC a formé des facilitateurs de dialogue communautaires. Ceux-ci résident dans les communes et accompagnent les communautés dans la résolution et la prévention des conflits.

« En période électorale, les choses sont plus sensibles. Il faut donc les amener à comprendre tout ce qui peut déclencher un conflit électoral et quels sont les dispositions à prendre pour que ces conflits soient évités ou atténués », fait comprendre le Directeur exécutif  de la CNSC.

La durée d’exécution de cette Mission citoyenne d’accompagnement électorale est de six mois. Et la CSNC dit avoir a pris toutes les dispositions pour accompagner le processus, même en cas de deuxième tour.