Anavie croix rouge

Togo: Des jeunes de la Croix Rouge à l’école des normes d’inclusion des personnes âgées dans les mécanismes de secours d’urgence

(Société Civile Média) – La zone des sections locales de la Croix-Rouge d’Agbalépédogan, de Lomé Nord-Ouest et de l’université de Lomé a bénéficié le week-end dernier d’une formation de l’Association Nos Années de Vie (ANAVIE), une organisation œuvrant dans la promotion et la défense des droits des personnes âgées.

Cette rencontre, tenue au Lycée de Bè-Klikamé à Lomé, visait à outiller les jeunes volontaires de la Croix Rouge sur le vieillissement et sur les normes d’inclusion des personnes âgées dans les mécanismes de secours d’urgence. Trois principaux modules leur ont permis de cerner l’objectif poursuivi par l’ANAVIE en initiant cette formation à leur intention.

Le premier a porté sur le vieillissement et a été l’occasion de définir le concept, de parler du phénomène du vieillissement, de l’âgisme, du rôle de l’entourage dans la vie des personnes âgées et des besoins de celles-ci. Il a permis à l’ANAVIE de positionner les jeunes de la Croix-Rouge comme des acteurs de la lutte contre les discriminations des personnes âgées. Les jeunes ont été appelés à être, dans leurs communautés, des acteurs de changement dans leur communauté.

Le deuxième module a porté sur les normes clés d’inclusion des personnes âgées dans les mécanismes de secours d’urgence. Il a permis d’outiller les jeunes secouristes sur la prise en considération de la personne âgée dans les secours d’urgence. Ce fut l’occasion de rappeler le caractère vulnérable des personnes âgées, des personnes handicapées et des enfants ainsi que la nécessité de les privilégier dans la gestion des catastrophes auxquelles la Croix-Rouge répond.

Quant au troisième module, il a permis d’outiller l’assistance sur les dispositions à prendre pour un vieillissement heureux et épanoui. Les jeunes ont été invités à soigner leur hygiène de vie et leur hygiène alimentaire, à se ménager et à déjà commencer par préparer économiquement leur vieillesse. Ils ont par ailleurs été conviés à faire le relai de ces informations sur le vieillissement dans leurs communautés respectives.

Les initiateurs de la rencontre ont été enthousiasmés et souhaitent réinviter l’ANAVIE pour une séance beaucoup plus approfondie dans un cadre encore plus formel et scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *