Togo/Jean-Paul EKOUHOHO : « Le Panel Watch veut contribuer au respect des droits des groupes vulnérables »

(Société Civile Média) – Le caractère laconique du Code pénal sur la question des personnes âgées est un sujet qui inquiète Jean-Paul EKOUHOHO, Commissaire en charge des groupes vulnérables au sein du Panel Watch, une plateforme d’experts indépendants de la société civile qui se donne pour mission de faire régulièrement l’évaluation de la situation des droits de l’Homme au Togo, sur la base des standards internationaux.

Communément appelé les personnes du troisième âge, elles sont souvent considérées comme des charges. Interrogé sur la prise en compte de leur situation par les recommandations du Comité contre la Torture (CAT), le président de l’Association Nos Années de Vie (ANAVIE) se réjouit de l’intérêt particulier accordé à cette couche vulnérable.

« Ces recommandations viennent à point nommé et montrent que la question intéresse tout le monde. C’est leur réalisation qui est une autre paire de manches », indique M. EKOUHOHO.

Ce défenseur des droits des personnes âgées et membre du Panel Watch estime qu’il faut beaucoup de mobilisation autour de cette problématique afin qu’elle fasse plus écho. Selon le président de l’ANAVIE, la vulnérabilité guette tout le monde, le handicap peut arriver à tout le monde et le vieillissement est un sort inévitable pour tout humain.

« Ma présence au Panel Watch confirme que les questions liées aux groupes vulnérables sont inscrites à l’agenda du Panel  et  il veut contribuer au respect et à la reconnaissance des droits des personnes âgées », conclut-il.