Asvitto

Togo-Dialogue: L’ASVITTO pour une participation de l’armée mais…

(Société Civile Média) – Une participation des Forces armées togolaises (Fat) au dialogue qui s’ouvre ce jeudi à Lomé, l’Association des victimes de torture au Togo (ASVITTO), à l’instar de certains acteurs politiques, le souhaite également. Pour Kao Atcholi, le premier responsable de cette organisation de la société civile, «Il est important que le haut commandement militaire soit présent à ce dialogue ». Toutefois, l’ASVITTO estime que la grande muette ne doit pas participer aux échanges. Elle se chargera uniquement de suivre « les débats en tant qu’observateur »Pour M. Atcholi, il serait salutaire de faire de l’armée un témoin et non un participant aux discussions.

Ancien officier des Fat, Gerry Taama, le président du Nouvel engagement togolais (NET), s’était de son côté opposé à la participation de l’armée aux discussions. « Laissons l’armée en dehors de nos histoires », a-t-il écrit dans une déclaration rendue publique ce mardi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *