Togo-AGR : Des parents initiés en bonnes pratiques de gestion monétaire par IFD

(Société Civile Média) – Une cinquantaine de parents ou tuteurs (dont 43 femmes et 7 hommes) ont bénéficié, le 29 octobre dernier, d’une formation en gestion des Activités génératrices de revenus. La rencontre, initiée par l’association Initiative Féminine pour le Développement (IFD), vise à renforcer leurs capacités en technique de gestion des activités commerciales.

La formation a ciblé les parents ou tuteurs d’enfants ayant bénéficié du projet dénommé « Appui à l’Education et à la Prise en charge psycho sociale des Enfants séropositifs Démunis au Togo ». Fruit de la coopération entre IFD et son partenaire AccEd, ce projet vient en appui aux orphelins et enfants démunis vulnérables par la prise en charge de leurs frais de scolarité et de leur formation professionnelle à Lomé.

Vue partielle des participants lors de la formation

Il s’agissait donc, à travers l’atelier organisé par l’association IFD, d’enseigner aux parents ou tuteurs les bonnes pratiques de gestion monétaire au sujet des revenus, des dépenses, de l’épargne et de l’emprunt. La rencontre a également permis de les motiver à faire de l’épargne pour garantir la survie de leurs activités et l’éducation de leurs enfants et de leur enseigner à mieux gérer les recettes en faisant une bonne répartition.

« A l’association IFD, nous contribuons également à l’éducation des enfants vulnérables et démunis avec l’aide de nos partenaires. Mais nous savons aussi que les partenariats ont une durée de vie limitée. C’est dans ce sens que nous avons jugé nécessaire d’organisation cette formation pour permettre aux parents qui n’ont pas la culture entrepreneuriale d’avoir des notions pour pouvoir se lancer dans des activités génératrices de revenus », explique Totine KOLANI, directrice de cette organisation.  « Nous voulons également donner aux parents de nos bénéficiaires la possibilité de se lancer dans des AGR puis de mieux les gérer pour avoir l’autonomisation financière et être en mesure de continuer à éduquer leurs enfants au-delà de notre projet afin de leur garantir un avenir meilleur », souligne la directrice d’IFD.

M. AHONOR (debout) au cours de la formation

La formation s’est basée sur des exposés théoriques et des débats. Ses modules ont été proposés et développés par deux formateurs, notamment Kodjovi Georges AHONOR, Directeur général de COOPEC FIDELITE (COOPECFI), une institution de Microfinance de la place, et Esse Lydia NUKUNU, chef d’agence de cette structure.

« Je suis commerçante et il faut avouer que  je n’arrivais pas à faire la différence entre le capital et l’intérêt. Ce qui ne me permettait pas de bien gérer mes activités.  Mais cette formation m’a donné l’occasion de voir les choses plus clairement. Maintenant je crois que je peux m’en sortir. Par ailleurs, j’ai aussi compris l’importance de l’épargne  », témoigne une participante à la formation.