campagne 100 millions pour 100 millions

Togo: La campagne 100 millions pour 100 millions était au Collège protestant

(Société Civile Média) – Lancée en octobre dernier et appelée à durer cinq années, la campagne 100 millions pour 100 millions se fixe pour objectif de promouvoir et encourager l’accès à l’éducation à tous les enfants. Après le lycée de Tokoin, les initiateurs de la campagne étaient au Collège protestant de Lomé pour une nouvelle étape placée sous le thème « les décideurs de retour à l’école ».

Cette étape a été l’occasion de sensibiliser les élèves de cet établissement sur l’importance d’avoir accès à l’éducation. « Cela sous entend que toute personne qui occupe aujourd’hui une place de responsabilité au sein de la  société doit retourner dans une école pour sensibiliser sur les bienfaits de l’éducation », a expliqué Albert Edoh Howanou, Président de Parlementaires sans frontière pour les droits de l’enfant au Togo.

« C’est un défi qui doit être relevé. Il faut que dans les cinq prochaines années tous les enfants en âge d’être scolarisés le soient sur le territoire togolais et dans le monde entier », a souhaité de son côté Cléophas Mally, Directeur Exécutif de l’ONG  Wao Afrique.

Les organisateurs ont également profité de la rencontre pour présenter officiellement l’œuvre « Sarifina ou un destin brisé » de l’écrivain togolais Moise Inandjo. Cet ouvrage raconte l’histoire d’une jeune fille brillante qui a vu son destin anéanti par les bévues de l’adolescence, précisément en essayant de se faire avorter après avoir contracté une grossesse découlant des rapports sexuels précoces. Un acte qui l’a conduit à la mort.

Un récit tragique, mais idéal pour permettre à ces jeunes de prendre conscience de la nécessité et l’importance de placer l’éducation au premier plan. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *