kabila

RD Congo: La Fondation « Pax Africana » salue le respect de la parole donnée de Kabila

(Société Civile Média) – La Fondation «Pax Africana» de l’ancien Premier ministre togolais Edem Kodjo se réjouit de la décision de Joseph Kabila de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle en RD Congo. Une décision basée sur le respect de la Constitution que l’organisation salue. Pour «Pax Africana», ce respect de la parole donnée par le Président Kabila constitue un bon point notable pour la démocratie en RDC. Edem Kodjo, il faut le rappeler, a été facilitateur de l’Union Africaine pour le règlement de la crise en RD Congo.

Voici le communiqué rendu public par la fondation «Pax Africana» à cet effet.

FONDATION PAX AFRICANA»/DECLARATION N°007/2018:

Le respect de la parole donnée par le Président Kabila, un bon point notable pour la démocratie en RDC

Conformément à sa promesse de se conformer à l’esprit des Accords du 18 octobre et du 31 décembre 2016 issus de deux dialogues ayant réuni les couches représentatives de la classe politique congolaise, le Président Joseph Kabila Kabange a tenu parole ce 08 août 2018. Enfin ce qui était évident depuis plusieurs mois et sur lequel on a préféré fermer les yeux, arguant que le Président devait déclarer clairement qu’il ne serait pas candidat, et on se demande au nom de quoi, alors qu’il n’avait de cesse de répéter qu’il respecterait scrupuleusement la Constitution. Il n’y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Le parti présidentiel et ses alliés réunis au sein de la coalition FCC (Front Commun pour le Congo) ont désigné Emmanuel Ramazani Shadary comme leur candidat pour le prochain scrutin présidentiel. Envers et contre tous, l’ex facilitateur de l’Union Africaine dans la crise politique en RDC et Président de «PAX AFRICANA» avait essayé de rassurer les différents interlocuteurs, pour avoir mesuré la détermination du Président Kabila lorsqu’il lui remettait le texte des Accords du 18 Octobre 2016. Le choix d’Emmanuel Ramazani Shadary met de fait un terme au long feuilleton, fait de multiples interprétations et conjectures politiques, parfois ridicules, autour de ce qui était appelé «le glissement» en RDC.
Aujourd’hui, un jour nouveau se lève sur ce pays continent. La préservation de la paix devra dorénavant constituer le leitmotiv de tous les Congolais. Puisse ce geste rasséréner toute la classe politique congolaise et amener tous les acteurs du processus électoral à se concentrer dès à présent sur l’organisation d’un scrutin pacifique, libre et équitable, gage d’une relance socio-économique vigoureuse de la RDC.
Engagé dans la droite ligne de la préparation de ses élections générales (présidentielle, législatives, provinciales et locales), la RDC a besoin d’un sursaut d’orgueil patriotique de tous ses fils et filles pour se doter de nouvelles autorités consensuelles.
Il convient donc de saluer chaleureusement le Président Kabila pour son geste de courage et son sens de l’honneur.

Fait à Lomé, le 10 AOUT 2018

Ayant pour fondateur Edem K. KODJO (ancien Secrétaire général de l’OUA -devenue Union Africaine-, deux fois Premier Ministre du Togo, Membre fondateur de la CEDEAO, ex-Membre du Groupe des Sages de l’UA, «Prix Jugurtha» 2018), «PAX AFRICANA» est une Fondation à but non lucratif à vocation internationale dont l’objectif essentiel est de garantir la paix et le développement en Afrique par la construction de l’Unité du Continent. «PAX AFRICANA» est basée à Lomé (capitale du Togo, en Afrique occidentale).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *