Denis Mukwege

RD Congo: Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018 !

(Société Civile Média) – Le prix Nobel de la paix a été attribué, ce vendredi 5 octobre, au médecin et acteur de la société civile congolaise Denis Mukwege. Ce dernier partage cette distinction avec  yézidie Nadia Murad, ex-esclave de l’organisation Etat islamique (EI).

Selon le comité Nobel, les deux lauréats ont été récompensés « pour leurs efforts pour mettre fin à l’emploi des violences sexuelles en tant qu’arme de guerre ».

« Denis Mukwege est quelqu’un qui a dédié toute sa vie à la défense des victimes des violences sexuelles perpétrées en temps de guerre. Sa colauréate Nadia Murad est le témoin qui relate les abus perpétrés à son encontre et d’autres », a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

« J’ai la joie, car le monde reconnaît les combats que nous menons depuis tout ce temps en faveur des femmes victimes, actuellement survivantes de viols et violences sexuelles en République démocratique du Congo », a réagi Denis Mukwege à l’annonce de la nouvelle. « Comme notre combat est reconnu, nous demandons maintenant une réparation », a-t-il ajouté dans des propos relayés par Rfi.

Acteur de la société civile congolaise, Mukwege est connu pour ses prises de position radicales contre le président Joseph Kabila. Mais par la voix de son porte-parole, le gouvernement congolais a réagi à cette distinction.

« Cette distinction honore non seulement tous ceux qui travaillent avec lui mais aussi toute la République démocratique du Congo qui a continué aussi d’ailleurs à souffrir de ces violences imposées à nos sœurs, à nos femmes, à nos filles et nous lesquelles nous sommes tous mobilisés aujourd’hui, que ce soit au niveau des médecins comme lui, au niveau des politiques, au niveau de l’armée, qui continuent à se battre contre les groupes armés qui ont transformé cette partie de la République dans une sorte d’enfer où les violences sexuelles deviennent une sorte d’arme de guerre. Nous sommes vraiment honorés par cette marque de distinction du comité Nobel d’Oslo », a dit Lambert Mende.

Se définissant comme citoyen engagé, Denis Mukwege avait émis des doutes sur la fiabilité des élections qui doivent se tenir le 23 décembre prochain. Un peu plus tôt, en 2016, il avait appelé à une transition sans le président Joseph Kabila.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *