madagascar-corruption

Rapport Transparency International 2017: Pas d’avancées dans la lutte contre la corruption au Togo

(Société Civile Média) – A l’instar d’Amnesty International, l’ONG Transparency International a également publié son rapport 2017. De ce document, il ressort que le Togo totalise en tout 32 points sur 100, et occupe la 117ème place sur le plan mondial sur 180 pays concernés par le rapport. Comparé aux années 2015 et 2016, son score n’a pas changé. On peut donc en conclure que le niveau de la corruption n’a ni augmenté, ni baissé ces deux dernières années.

« Le Togo ne figure pas parmi les pays les plus corrompus, ni parmi les pays les moins corrompus. Nous sommes dans une moyenne comparable à de nombreux autres pays de la planète », a confié Essohana Wiyao, le président de la Haute Autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), à nos confrères de Republic of Togo.

Pendant ce temps, le Ghana a 40 points et occupe la 13ème place en Afrique et la 81ème place dans le  monde. Avec 42 points, le Burkina Faso est 10ème africain et 74ème mondial, alors que le Bénin totalise 39 points et est 15ème en Afrique et 85ème mondial. Quant à la Côte d’Ivoire, elle est 18ème africain et 103ème mondial avec 36 points.

De façon globale, le document de Transparency International attire l’attention sur les rapports qui existent entre les niveaux de corruption, la défense des libertés de journalistes, et l’engagement de la société civile. A l’échelle mondiale, l’Afrique subsaharienne est parmi les régions du monde les plus gangrenées par le phénomène de la corruption avec un score général de 35 points. Le rapport révèle également que plus des deux tiers des pays ont un score inférieur à la moyenne (50).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *