Jolly Akpalu tof

INTERVIEW-EGALITE DU GENRE : Jolly AKPALU « La formation du Pro-CEMA est venue renforcer mes capacités »

(Société Civile Média) – Jeune Femme Leader 2018, Jolly Emefa AKPALU a participé du 28 janvier au 02 février dernier à la formation des formateurs et formatrices sur l’égalité du genre, organisée par le Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif (Pro-CEMA). Dans cette interview, elle rappelle les grands moments de cette formation, notamment les modules qui en ont fait l’objet. Mlle AKPALU revient par ailleurs sur ce que la formation lui a apporté en sa qualité de Jeune Femme Leader et comment elle lui sera utile en ce qui concerne le mandat qui lui a été confié. Lisez-plutôt.

Vous avez participé, du 28 janvier au 02 février 2019, à la formation des formateurs et formatrices sur l’égalité du genre, une rencontre organisée par le Pro-CEMA. Tout d’abord, comment avez-vous été retenue pour cette formation ?

Le Pro-CEMA (Programme de Consolidation de l’Etat et du Monde Associatif) a lancé un appel d’offre en décembre 2018 pour la formation des formateurs/trices en égalité du genre, j’ai vu la publication et j’ai postulé en ma qualité de Jeune Femme Leader « JFL2018 ». En suite, j’ai été contactée pour un entretien en ligne et après j’ai reçu un mail m’informant que je suis retenue pour cette formation à laquelle j’ai eu l’honneur de participer.

Que pensez-vous de cette initiative du Pro-CEMA ?

Je trouve excellente cette initiative du Pro-CEMA car cela a permis d’avoir un vivier de formateurs et formatrices dans toutes les régions du Togo. Ce qui permet également aux organisations de la société civile d’avoir des personnes ressources disponibles et certifiées pour animer ou intervenir lors de leurs formations et aux populations d’avoir accès aux informations sans protocoles, ce qui contribue à la valorisation du genre et au développement du Togo.

Jolly Akpalu à côté d'une autre participante lors de la formation
Jolly Akpalu à côté d’une autre participante lors de la formation

Revenons à la formation proprement dite et à la notion même de l’égalité du genre. En tant que Jeune Femme Leader 2018, quelles connaissances aviez-vous de cette thématique avant d’être retenue à la rencontre du Pro-CEMA ?

Avant de prendre part à cette formation du Pro-CEMA, j’ai suivi plusieurs fois des formations en égalité du genre (au 4ème Sommet National du Leadership Féminin ‘’SNLF’’ à Lomé, à l’Université Libre de Géopolitique en Côte-d’Ivoire, à l’Université d’Eté des Droits Humains au Burkina-Faso, au Cours d’Eté sur les droits humains, le genre et la bonne gouvernance à Lomé, etc.) et animé des causeries sur ce sujet. La formation du Pro-CEMA, qui a été faite avec des modules bien choisis et très enrichissants, est venue renforcer mes capacités.

Justement, quels sont les principaux modules qui ont fait l’objet de la formation de Kara et en quoi ont-ils contribué à améliorer vos connaissances sur l’égalité du genre ?

Sept modules ont fait l’objet de ces six jours de formation à savoir : la théorie du genre, le féminisme, l’autonomisation de la femme, les violences basées sur le genre, la masculinité, programmation genre transformatrice et la participation politique des femmes.
Chacun de ces modules m’a permis d’acquérir des connaissances de plus en matière d’égalité du genre afin de mener à bien ma mission dans les communautés pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD).
Je témoigne ma gratitude au Pro-CEMA pour cette opportunité qu’il m’a offerte, remercie les facilitateurs/trices et les participantes et participants pour ce moment merveilleux de partage d’expériences et de connaissances.

photo de famille de l'atelier de formation
photo de famille de l’atelier de formation

Selon vous, le Togo fait-il des efforts en matière d’égalité du genre, ou y-a-t-il encore du chemin à faire pour que cela soit une réalité dans notre pays ?

L’égalité du genre est un défi majeur en termes de droits humains et très souvent, nous constatons que ce sont les femmes qui en sont le plus victimes aussi bien ailleurs qu’au Togo. Ainsi, notre pays a réalisé des progrès très louables à travers la reconnaissance des droits fondamentaux des femmes en prenant des mesures législatives et constitutionnelles pour améliorer les droits des femmes sur le territoire.
Néanmoins, faut-il reconnaitre que le droit à la participation politique et à la prise de décisions demeure un domaine sensible dans lequel peu de résultats effectifs sont atteints en termes d’opportunités égales. Alors des efforts restent à faire encore pour que cela soit une réalité dans notre pays.
Pour y arriver, je convie les jeunes filles et femmes à s’impliquer d’avantage dans la gestion de leur communauté et à participer véritablement à la vie politique nationale pour qu’il ait une forte représentation qualitative et quantitative de la gente féminine aux instances de prise de décisions. C’est ce qui constitue d’ailleurs le thème de mon mandat, « donnons leur une chance ».

Vous avez été élue Jeune Femme Leader 2018, et vous êtes appelée à déployer les acquis du Sommet 2018 au bénéfice des jeunes filles et femmes de 30 préfectures du Togo (surtout celles se trouvant à l’intérieur du pays), et à soutenir la participation de 8 ambassadrices par préfecture au Sommet 2019. En quoi ce que vous avez appris lors de cette formation peut vous permettre de bien accomplir votre mission ?

J’ai été élue sur le programme « Pro-Genre » de PPDC-Africa (structure coordonnatrice du SNLF) et ce programme promeut l’égalité du genre donc ma mission est consacrée à la promotion du genre. Je dirai que cette formation du Pro-CEMA vient à point nommé pour m’outiller encore plus dans cette mission.
Grâce à cette formation, je suis certifiée formatrice en égalité du genre et je suis toujours disponible à accompagner essentiellement des jeunes filles et femmes et des structures, même après mon mandant JFL.

Jolly Akpalu, certificat de fin de formation en main
Jolly Akpalu, certificat de fin de formation en main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *