redd+ togo

INTERVIEW: Brigitte Acakpo-Addra «Apporter les ODD à toutes les femmes, c’est notre objectif»

(Société Civile Média) –  Apporter les ODD (Objectif de Développement Durable) à toutes les femmes du Togo, voilà l’un des objectifs de WEP-Togo (Women Environmental Programme Togo). Avec le soutien du projet « WOMEN 2030 », cette organisation s’y attèle depuis quelques mois. Après avoir renforcé les capacités des femmes sur les ODD et le genre en avril dernier, elle était en octobre et début novembre en tournée à l’intérieur du Togo (Maritimes, Plateaux, Savanes) où elle a formé, en association avec trois ONG féminines (et toujours avec l’appui du projet « WOMEN 2030 »), des organisations de femmes à la base sur les mêmes thématiques. Dans cette interview accordée à l’agence Société Civile Média, Brigitte Acakpo-Addra Tsonya (photo), directrice de WEP-Togo, revient sur cette tournée et en dresse le bilan. Lisez !

Société Civile Média: Qu’est ce qui explique l’organisation de cette série d’ateliers sur les ODD et le Genre par CADEFE, REFED et I2DA  ?

Brigitte Acakpo-Addra: En avril dernier, ces ONG féminines ont participé à l’atelier national de renforcement de capacités des organisations féminines sur les ODD et le genre organisé par WEP-Togo dans le cadre du projet WOMEN 2030. Elles sont donc sensées, à leur  tour, former d’autres organisations féminines à la base afin de toucher plus d’associations de femmes. Voilà qui explique pourquoi ces ONG ont été sollicitées pour organiser cette série d’atelier qui a été possible grâce à l’appui de WOMEN 2030 et WEP-Togo.

Pourquoi avoir choisi de faire des femmes la cible principale de ces rencontres ?

Nous avons choisi de faire des femmes la cible principale car elles font partie des acteurs clés de développement durable. Il est important de les doter de connaissances nécessaires pouvant leur permettre de s’impliquer pleinement dans le processus. 

     

En plus de Lomé, vos ateliers ont été organisés à l’intérieur du pays, notamment dans les régions Maritime, des Plateaux et des Savanes. En quoi est-il important que les organisations de femmes à la base soient formées sur les ODD et le genre ?

Il est important de former également les organisations de femme à la base sur les ODD et le Genre car elles sont les actrices principales de développement dans les communautés à la base et contribuent énormément dans tous les secteurs de développement.

Parlant de votre tournée, quels messages avez-vous concrètement apporté aux femmes que vous avez rencontré ?

Nombreuses sont les femmes des coins reculés du Togo qui ne savent pas grand-chose en ce qui concerne les Objectifs de Développement Durable. Notre mission a d’abord consisté à les mettre au parfum de l’ensemble des 17 ODD et à les éclairer sur leur contribution et participation à tous les niveaux à ces objectifs. Par la suite, nous leur avons parlé de l’ODD 5 dont l’objectif est de parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.

 Avez-vous été écouté ?

Nous avons été écoutées avec grand intérêt. Les femmes ont été impressionnées par l’existence de ces ODD et ont avoué n’en avoir pas entendu parler auparavant. Voilà qui répond très bien à notre objectif, celui d’apporter les ODD à toutes les femmes du Togo.

Qu’est ce qui alors peut être fait pour que les femmes du Togo puissent pleinement s’approprier le concept et jouer leur participation dans la mise en œuvre des ODD d’ici 2030 ?

Pour que les femmes du Togo puissent pleinement s’approprier le contexte et jouer leur partition dans la mise en œuvre, il est nécessaire de multiplier les sensibilisations et formations sur les ODD et l’implication des femmes.   Nous espérons donc, avec le soutien de nos partenaires, poursuivre cette sensibilisation et toucher d’autres femmes dans d’autres parties du Togo.

En ce qui concerne votre organisation, WEP-Togo, quel appui apporte-t-elle à la promotion de la pleine politique de participation des femmes dans la mise en œuvre des ODD ?

WEP- Togo est décidée à mener ce combat avec l’appui des partenaires. C’est le lieu de remercier tous ceux qui nous accompagnent dans cette aventure. Les femmes qui ont participé à notre série d’ateliers ont promis former à leur tour les femmes membres de leur organisation et bien d’autres femmes. WEP-TOGO, CADEFE, REFED et I2DA veilleront au suivi pour la réalisation de ces  activités dans leurs localités respectives. Alors un appel fort est lancé à toutes les femmes de s’approprier les ODD et de contribuer à leur mise en œuvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *