Energy generation

Energie et entrepreneuriat: Trois startups à Lomé pour montrer la voie aux jeunes togolais

(Société Civile Média) – A l’initiative d’Energy Generation, une organisation  internationale qui  accompagne  de  jeunes  entrepreneurs africains qui innovent, trois startups séjournent à Lomé depuis le 28 mai. Lauréats de la deuxième édition du concours ‘‘concours EDF Pulse Africa’’, organisée par EDF (Electricité De France), Majik Water (Kenya), Lono (Cote d’Ivoire) et Eduair (Cameroun) sont venues partager leur expérience avec les jeunes togolais dans le domaine « Energie et entrepreneuriat ». Energy Generation a été choisie pour mener l’accompagnement de ces trois startups. L’Africa Energy Generation Prize, il faut le rappeler, est un concours panafricain d’inventions de sources d’énergie non conventionnelles.

Projet porté par l’entrepreneuse Beth Koigi, « Majik Water » a remporté le premier prix du concours ‘‘Energy Generation Prize’’. Sélectionné dans la catégorie “Accès à l’eau”, il porte sur des générateurs alimentés avec des panneaux solaires, qui permettent de transformer l’humidité de l’air en eau pure. Selon la promotrice, la solution permet de donner l’eau même à des populations vivant dans des communautés arides.

Le projet « Lono », qui a occupé la deuxième place, a été primée dans la catégorie “Production électrique off-grid”. Portée  par Noël  Kombo  N’Guessan  et  Louise  Bijleveld, Lono  transforme  des déchets organiques (déchets agricoles, déchets domestiques) en biogaz pouvant servir comme combustible de cuisson et/ou en biométhane pour la production d’électricité. La startup s’est donnée pour mission d’adapter la biotechnologie au contexte rural dans lequel les petits agriculteurs opèrent afin de leur faire bénéficier de solutions qui favorisent une chaîne de valeur durable dans l’agriculture.

Quant au projet « Eduair », il est porté par Yann Nkengne et son équipe, et a remporté le troisième prix du concours. Ce  projet entend donner accès à l’éducation à tous sans avoir  nécessairement besoin de connexion Internet. Il s’agit d’une box contenant une base de données de milliers d’articles, cours  vidéo,  ouvrages  éducatifs,  références  de  livres  et  de  mémoires,  cours magistraux et épreuves. Chacune  des  box contient  également  toute  la  bibliothèque  de Wikipedia.

fataki

Ces 3 startups sont donc présentes à Lomé depuis lundi 28 mai, pour une semaine de travail intensive (Boot Camp) sur le développement de leur projet. Il s’agit, pour Energy Generation, de faire en sorte que leur présence au Togo puisse inspirer et bénéficier à un maximum de jeunes au Togo. Plusieurs événements gratuits et ouverts à tous sont prévus tout le long de la semaine dont la table ronde organisée ce mardi à l’Institut Français autour du thème « Quel rôle pour la jeunesse et l’entrepreneuriat dans le développement du secteur de l’énergie au Togo ? »

« Dans le cadre de leur prix, ces trois lauréats ont reçu un accompagnement d’Energy Generation, un accompagnement d’un an à la fois à distance et présentiel. Ils sont donc en boot camp à Lomé pour une semaine. Plus tard dans le programme, nous irons sur le terrain, dans leurs entreprises, pour les aider au quotidien sur des missions un peu plus opérationnelles de leur aventure entrepreneuriale. En gros, nous noterons qu’il y a deux volets d’accompagnement. D’abord un volet entrepreneurial basé sur le business plan où on les aide à structurer leur démarche de business développement pour lever des financements. Ensuite un volet consistant à les accompagner sur le plan technique. A Energy Generation, nous avons la particularité d’accompagner les porteurs de projets sur la réalisation de prototypes et de produits techniques qui permettent de générer de l’énergie pour des Africains », a expliqué Astria Fataki, Présidente d’Energy Generation. En plus de l’organisation de l’Africa Energy Generation Prize, cette organisation mène deux autres actions principales: la création de l’Energy Generation Academy (un programme de formation à l’entrepreneuriat) et  la création de l’Energy space (espace de co-working et incubateur de startups).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *