Côte d’Ivoire : Alice GOZA, Co-présidente du Réseau des Femmes de la CEDEAO dans la prévention des conflits et la médiation

(Société Civile Média) – Présidente de l’Association Internationale des Femmes et Jeunes Leaders (AIFJL), la Togolaise Alice GOZA est désormais la Co-présidente du Réseau des Femmes de la CEDEAO dans la prévention des conflits et la médiation (FemWise-CEDEAO). La formatrice en analyse des conflits et médiation a été élue lors de la rencontre de lancement officiel de ce Réseau, tenue les 5 et 6 novembre à Abidjan en Côte d’Ivoire autour du thème « Promouvoir le rôle des femmes dans la prévention des conflits et la médiation en Afrique de l’Ouest ».

L’objectif général de FemWise-CEDEAO est de fournir une plate-forme pour le plaidoyer stratégique, le renforcement des capacités et la mise en réseau en vue de mettre en œuvre les engagements pour l’inclusion des femmes dans la prévention des conflits et le processus de rétablissement de la paix dans la région.

En particulier, ce Réseau entend renforcer le rôle des citoyennes de la CEDEAO dans la Prévention des Conflits et la Médiation dans le cadre de la médiation et de la sécurité de la CEDEAO et de l’Architecture Africaine de Paix et de Sécurité (APSA).

« Je suis très émue parce que ça n’a pas été facile. Et j’ai remarqué deux choses qu’il est très important de souligner. La première est la volonté des femmes de l’espace CEDEAO à faire avancer les choses. Pour avoir cette place, il a fallu qu’une femme qui a été ancienne ministre du Bénin désiste pour me laisser la chance. Une autre femme venue du Sénégal m’a nominé avant que je ne reçoive également le soutien de la Guinée Bissau. C’est tout cela qui a contribué à mon élection », indique Alice GOZA qui se réjouit du dialogue intergénérationnel qui a prévalu au cours de cette rencontre.

Alice GOZA (à droite) lors de la rencontre

« Je crois au dialogue intergénérationnel et je crois qu’il faut protéger le futur. Et c’est ce que ces femmes ont démontré en me donnant la chance de pouvoir me positionner à ce niveau par rapport à ce mécanisme », a-t-elle ajouté.

Désormais N°2 de ce Réseau, Alice GOZA compte lui apporter son expérience acquise au sein de la société civile.

« J’entends apporter à ce mécanisme mon expérience, ma connaissance de la société civile ouest-africaine et tout ce que je fais en matière d’analyse de conflit au niveau du Togo. J’ai eu la chance de travailler sur différents projets et initiatives et pour porter la voix des jeunes à un niveau élevé. C’est ce que je vais continuer de faire car il est très important de souligner que ma position à cette place doit pouvoir permettre à beaucoup de jeunes d’être impliqués et reconnus dans ce qu’ils font avec les communautés. C’est d’ailleurs l’un des objectifs du FemWise, reconnaitre le rôle que jouent les femmes dans les communautés et les positionner par rapport aux accords de paix et mission de médiation dans l’espace CEDEAO », souligne Mme GOZA.

Vue des Représentantes de l’UA, de la CEDEAO et du gouvernement ivoirien avec l’ensemble des membres du comité de pilotage

FemWise-CEDEAO, il faut le noter, réunira des femmes avec et sans expérience de terrain dans la Prévention des Conflits et la Médiation des Etats membres de la CEDEAO. En outre, il se fixe pour mission de renforcer l’initiative de la Commission de la CEDEAO visant à intégrer le genre dans son Architecture de Paix et de Sécurité en vue d’accroître le professionnalisme et l’inclusion dans ses initiatives de médiation et dans tous les processus politiques.