AVEDEC-Togo : Une campagne de sensibilisation pour réduire le taux de grossesse précoce et les IST/VIH dans la commune Avé 2

(Société Civile Média) – Au Togo, l’enquête  MICS  de  2010 a révélé que le taux de  grossesse précoce se situe dans l’ordre de 17,3%.  La commune Avé 2, située au sud du pays, n’est pas épargnée par le phénomène. D’après l’Association des Volontaires pour l’Education, le Développement et l’Echange Culturel au Togo (AVEDEC-Togo), de nombreux cas de grossesses précoces ont été constatés l’année dernière dans le lycée et collège de ce milieu et dans cette localité en général. Ces grossesses, en majorité non désirées, débouchent  le plus souvent sur des conséquences parfois désastreuses. Voilà qui a conduit AVEDEC-Togo a initié, du 4 au 28 octobre dernier, une campagne de sensibilisation de proximité dans le milieu pour endiguer le phénomène.

Dans la commune Avé 2, les grossesses précoces aboutissent le plus souvent aux avortements clandestins et aux maternités précoces, avec des conséquences qui vont de l’abandon précoce de la scolarité aux séquelles graves liées à l’accouchement telles que les fistules, l’infection au VIH et parfois des décès.

La campagne de l’Ong AVEDEC, axée sur le thème « Réduisons progressivement les IST/VIH-SIDA dans nos localités », visait à contribuer à la réduction progressive de ces maux et des grossesses précoces et non désirées dans la commune Avé 2 par un changement de comportement de la population et surtout des jeunes adolescents.

Séance de sensibilisation dans une classe

« Nous voulions apporter  progressivement  une  solution à ces problèmes et leurs corollaires  au  sein  des  jeunes  apprenants  et  de la  population  en  générale. Nous nous sommes donc engagés, en collaboration avec nos partenaire techniques comme Plateforme Régionale de lutte contre les  IST/VIH-SIDA,  la  CNLS, les  Bénévoles  infirmières  français,  et  le  Comité villageois de développement pour  informer  et former la population de la commune Avé 2 sur les IST/VIH , les méthodes d’hygiène menstruelle et méthode de contraception moderne en dehors des préservatifs », explique Koudzo Dodzi AGBOYI, Directeur de l’Ong AVEDEC.

La campagne a donc permis d’améliorer  la  connaissance  des  populations  de  la  commune  de  l’Avé 2  sur  les  causes,  les conséquences des IST/VIH-SIDA et des grossesses précoces et les moyens de les prévenir. Elle a également été l’occasion de sensibiliser les jeunes lycéennes sur le cycle menstruel et de faire la démonstration du port correcte du préservatif masculin et du préservatif féminin. Par ailleurs, des jeunes filles ont été entretenues sur l’hygiène  menstruelle  et  les méthodes  de  contraception  moderne  en  dehors  des  préservatifs. AVEDEC a également formé les jeunes lycéens et collégiens en Pair Educateur.

Sensibilisation dans les rues de la commune Avé 2

« La stratégie que nous avons adoptée est basée sur la méthode de la Recherche de l’action participative qui  consiste  à  intégrer  dès  la  base  la  population  dans  la réalisation du projet. Et les habitants de la commune Avé 2 l’ont bien accueilli et ont démontré leur intérêt pour ce que nous faisons durant les 25 jours que la campagne a duré», se réjouit M. AGBOYI.

Ainsi donc, environ 60% de la population de cette commune ont été touchés par cette campagne qui également permis de sensibiliser 70% de jeunes lycéens et collégiens sur les IST/VIH. Aussi, 80 lycéennes et collégiennes ont reçu des notions sur le cycle menstruel, l’hygiène menstruelle et méthode de contraception moderne, alors que 55 jeunes lycéens et collégiens, formés en Pair Educateur, ont reçu leur attestation.