Togo: Une centaine d’enfants formés sur la nécessité de protéger l’environnement

(Société Civile Média) – Elève en classe de seconde à Lomé, Audrey TOKPASI n’avait presqu’aucune notion de l’environnement. Rien d’étonnant quand on sait que plusieurs enfants n’ont qu’une idée vague de l’environnement et des problèmes auxquels il est confronté. Mais la « journée verte », organisée ce samedi 7 septembre par l’association ‘‘VIE DECENTE’’ et ses partenaires à l’endroit des enfants et adolescents de son église, a permis à cette fille de 15 ans, non seulement d’en savoir plus sur ce domaine, mais aussi et surtout de prendre conscience de la nécessité de protéger l’environnement.

« J’ai retenu après cette journée qu’il y a un lien entre la bible et l’environnement et que même dans les saintes écritures, il est conseillé aux hommes de protéger l’environnement pour leur bien-être sur terre », confie cette jeune fille à la fin de cette rencontre spécialement dédiée à l’environnement.

Tout comme Audrey TOKPASI, une centaine d’enfants et adolescents ont participé à cette « journée verte » organisée par ‘‘VIE DECENTE’’, le Centre de Développement des Enfants‘‘la moisson’’ (CDE TG 514) et l’ONG UTI-DED avec l’appui financier de Compassion International.
D’après les organisateurs, l’accent a été mis sur les enfants âgés de 12 à 15 ans. Un choix qui n’est pas fortuit.

Table d’honneur lors de la cérémonie d’ouverture de la Journée verte

« C’est dans cette intervalle que les enfants prennent conscience de qui ils sont. C’est donc le moment idéal pour leur inculquer certaines vérités essentielles par rapport à cette notion importante qu’est l’environnement », explique Vignon DANDONOUGBO, Coordonnateur du CDE ‘‘la moisson’’.

Il s’agissait donc, à travers cette « journée verte », de faire des participants des acteurs de développement local durable.

« VIE DECENTE est une organisation qui est participant au Global Compact des Nations-Unies, auprès duquel, elle a pris des engagements en termes de protection de l’environnement. Quand nous avons été approchés par le CDE la Moisson pour cette initiative, nous avons trouvé que c’était l’occasion propice pour mettre en œuvre ces engagements. La question de protection de l’environnement étant une réelle préoccupation, nous avons jugé opportun de nous associer à cette activité pour pouvoir déjà commencer par éduquer nos enfants dès le bas âge afin de leur permettre de prendre de bonnes habitudes, grandir avec cela et surtout être des acteurs de protection de l’environnement au sein de leurs communautés immédiates », souligne de son côté Jean Folly KOUMONDJI, Coordonnateur de l’association VIE DECENTE.

Education, formation, sensibilisation et actions citoyennes, voilà qui résume les activités programmées dans le cadre de cette journée qui a permis aux organisateurs d’inculquer aux enfants la notion de protection de l’environnement, de ses bienfaits pour l’Homme et de l’apport de ce dernier pour sa survie.

Vue partielle des enfants lors des activités

Les enfants et adolescents de l’église Baptiste ‘‘la moisson’’de Hédzranawoé ont donc assisté à un exposé sur l’environnement et ce que la bible en dit. A travers une autre activité intitulée « cinéma vert », ils ont été entretenus, par le biais d’une projection de film, sur les changements climatiques et les inconvénients de la déforestation. La journée s’est achevée avec une action citoyenne de lutte contre l’insalubrité qui a consisté à mettre au propre les alentours de l’église.

« J’ai retenu que l’environnement, c’est tout ce qui nous entoure. J’ai aussi retenu que cet environnement a été crée par Dieu et que nous lui devons beaucoup pour notre survie. Je sais désormais que je dois contribuer à la protéger par les actes que je pose », confie pour sa part Olivier AVOKPO, un autre enfant ayant participé à la « journée verte ».

Il ne reste donc plus qu’à espérer que la leçon soit retenue par tous les autres enfants pour une gestion plus saine et plus responsable de l’environnement au Togo dans les années à venir.