Togo : Que retenir de la participation d’ALG à la consultation sur le maintien et la consolidation de la paix de l’ONU ?

(Société Civile Média) –  Le Bureau d’Appui à la consolidation de la paix du Département des Affaires Politiques et de la Consolidation de la paix de l’ONU, en collaboration avec l’Institut International pour la Paix et d’autres Programmes des Nations Unies, ont mis en œuvre, dans le processus du maintien et de la consolidation de la paix, une série d’opérations en collaboration avec la société civile.

Subdivisée en trois étapes, la première partie de cette série d’opérations a été une enquête en ligne lancée le 4 février 2019. La deuxième étape consistait à faire des consultations sur des pays précis, alors que la troisième et dernière étape a consisté à faire une consultation du 05 au 07 août 2019 avec la participation de plus de 180 Organisations de la société civile (OSC) du monde.

Cette consultation a servi à explorer l’implication concrète de l’engagement de la société civile dans la consolidation de la paix, en particulier au niveau local, et à déterminer comment l’ONU peut créer un environnement plus conducteur pour que la société civile puisse participer à la consolidation et au maintien de la paix.

Représenté par son Secrétaire Exécutif, Roger Kodzo KLOMEGAH, Alternative Leadership Group (ALG) a participé à cette consultation conformémentà son axe « bonne gouvernance » qui est intimement lié à la paix.

Pour M. KLOMEGAH, le combat pour la paix est le premier des combats à être une bonne guerre. Celui-ci n’a pas manqué de saluer cette initiative exceptionnelle du Bureau d’Appui à la consolidation de la Paix de l’ONU. « C’était l’occasion, pour nous, acteurs de la société civile du monde entier, de tirer les leçons sur les moyens déjà investis, sur toute l’échelle, pour la consolidation de la paix dans nos sociétés et de réfléchir ensemble sur de nouveaux ingrédients nécessaires pour rendre pérenne cette paix », a-t-il expliqué.

L’accent a été mis sur l’examen et la validation des directives de participation de la communauté à l’échelle du système des Nations Unies pour la consolidation et au maintien de la paix. Les consultants ont eu à aborder des questions liées aux moyens à mettre en œuvre localement pour consolider la paix et comment l’Organisation des Nations Unies et la société civile peuvent travailler de concert pour préserver la paix.

Des réflexions assez fortes ont été portées sur les modalités de financement peu flexible des Nations Unies aux organisations de la société civile. Par ailleurs, des recommandations ont été formulées. Parmi elles, l’accès facile aux programmes des Nations unies et la nécessité pour ces programmes d’accompagner beaucoup plus les jeunes organisations crédibles de la Société civile togolaise sans être tentés par un quelconque esprit sélectif.

Pour la mise en œuvre des directives d’engagement communautaire pour la consolidation, les consultants ont mis un accent particulier sur l’application effective et efficace des directives d’engagements dans les communautés locales. Ils ont également poussé leur réflexion sur les mesures que les organisations de la société civile peuvent apporter en accompagnant le Système des Nations Unies pour atteindre cet objectif.

À la question de savoir que pouvons-nous faire pour promouvoir la paix dans le monde, Mère Teresa de Calcutta répond : « Rentrer chez vous et aimer votre famille ! ». Une citation sur laquelle le secrétaire exécutif s’est basé pour inviter tout un chacun à méditer pour préserver la paix dans nos sociétés.

Jean de Dieu SOVON