Women 2030/Lutte contre la déforestation : WEP-TOGO promeut l’utilisation des foyers améliorés à Atakpamé et Hihéatro

(Société Civile Média) – Elles étaient au moins 200 femmes à avoir été sensibilisées sur la lutte contre la déforestation et les avantages de l’utilisation des foyers améliorés vendredi 9 août sur la place publique de Hihéatro (préfecture d’Amou). Par cette activité, l’ONG Women Environmental Programme-Togo (WEP-TOGO) démarre ainsi sa campagne de sensibilisation et d’information sur la lutte contre la déforestation et la vulgarisation des foyers améliorés auprès des femmes des préfectures d’Ogou et Amou. Une campagne initiée dans le cadre du projet «Promotion de l’utilisation des foyers améliorés dans les ménages à Atakpamé et Hihéatro », financé par WEP Nigeria à travers le projet Women 2030.

Le projet «Promotion de l’utilisation des foyers améliorés dans les ménages à Atakpamé et Hihéatro » a été initié sur la base d’un constat. Au Togo, plus de 80% des besoins énergétiques des ménages urbains et périurbains destinés à la cuisson des aliments sont satisfaits grâce au charbon de bois. Et depuis un certain temps, le bois devient rare et complique d’avantage la vie aux femmes et aux enfants qui doivent aller le chercher très loin ou le payer très cher à des prix doublés par rapport aux années passées. Aussi, des études commanditées par le ministère en charge de l’environnement au Togo ont montré que la demande en bois-énergie au Togo dépasse la production potentielle de plus du double.

Vue partielle des participantes à l'activité de WEP-TOGO et des foyers améliorés
Vue partielle des participantes à l’activité de WEP-TOGO et des foyers améliorés

« Tout cela n’est pas sans effet sur les ressources forestières. Très souvent, elles subissent des pressions anthropiques qui favorisent sa dégradation. Le bois coupé ou le charbon de bois fabriqué est mal utilisé dans les fourneaux qui gaspillent l’énergie », explique Essivi S. ACAKPO-ADDRA TSONYA, Directrice de WEP-TOGO.

La campagne de sensibilisation démarrée vendredi a donc pour objectif de lutter contre la déforestation par la promotion de l’utilisation des foyers améliorés dans les ménages. A Hihéatro, il s’est agi de sensibiliser et d’informer les femmes de la localité et celles venues d’Atakpamé sur les bonnes pratiques de cuissons propres et sur les effets de la déforestation et des changements climatiques.

En pleine séance d'échanges et de sensibilisation
En pleine séance d’échanges et de sensibilisation

L’activité visait également à faciliter l’accès des femmes aux foyers améliorés de qualité certifiée en charbon de bois. Pour WEP-TOGO, il est important de promouvoir des technologies visant à réduire des émissions de gaz à effet de serre et la diminution de la pression démographique sur le bois à travers la diffusion des foyers améliorés utilisant moins de bois et de charbon de bois qui réduisent de moitié l’émission de polluants atmosphériques.

« Nous avons ciblé les femmes de ces milieux compte tenu de leur rôle dans la recherche du bois dans les activités culinaires. Mais nous avons constaté qu’elles n’arrivent pas à acquérir facilement ces foyers surtout parce qu’ils sont moins disponibles dans les milieux périurbains. Or ces foyers améliorés opérationnels contribuent à la réduction de l’exploitation abusive du bois, à l’adaptation aux changements climatiques et à la réduction des pressions sur les ressources forestières », souligne Mme ACAKPO-ADDRA TSONYA.

wep togo 5

La rencontre de Hihéatro a donc été pour WEP-TOGO l’occasion de sensibiliser les femmes pour un Changement de Comportement (CCC) orientée sur la lutte contre la déforestation, les bonnes pratiques de cuissons propres. Une démonstration a été faite pour permettre aux femmes de maîtriser l’utilisation du foyer amélioré et ses avantages liés à la cuisson.

Par ailleurs, au moins 60 femmes ont acquis les foyers améliorés de qualité certifiée pour cette 1ère vague. 180 autres femmes désireuses d’adhérer au projet ont été enregistrées afin d’en avoir dans les prochaines semaines. Le projet prévoit atteindre d’ici fin 2019 500 femmes.

Les autorités traditionnelles et administratives présentes à cette activité étaient le Chef canton de Hihéatro, Togbui ATCHOU Fo Dzifa, et le Directeur Préfectoral Environnement Amou, Issaka ASSOUMANOU.

Les foyers améliorés distribués aux femmes par WEP-TOGO
Les foyers améliorés distribués aux femmes par WEP-TOGO