Togo : Un pool d’acteurs formés pour sensibiliser sur la bonne gestion de l’hygiène menstruelle

(Société Civile Média) – Une étude réalisée par l’ONG BØRNEfonden au Togo révèle que 4 filles sur 10 (47,2%), ne savent pas que les menstruations sont naturelles. Aussi, 44,3% des enquêtées estiment n’avoir reçu aucune information sur la menstruation avec les premières règles. Et pour celles qui ont été renseignées sur le sujet par leurs parents, la plupart des informations qu’elles ont reçues sont erronées. Pour l’association Voisins Solidaires Togo (VS-Togo), il est donc important de sensibiliser les filles, les femmes et les parents sur la bonne Gestion de l’Hygiène Menstruelle en vue de briser le silence autour de la menstruation.

L’Etude de l’ONG BØRNEfonden a également révélé que 62,5% des interdits pendant les menstruations proviennent des parents et 20,2% de la culture ou la tradition. Par ailleurs, deux types de matériel de protection à savoir les serviettes hygiéniques (48,1%) et les tissus/linges (42,8%) sont utilisés par les filles au cours de leur menstruation. La preuve que les filles ignorent toutes les gammes de protection existante de nos jours comme la coupe menstruelle.

« La menstruation constitue toujours un tabou dans nos communautés et il est parfois même difficile d’en parler. Il est donc important de briser le silence sur cela », souligne Espoir DATCHIDI, spécialiste en santé sexuelle et de la reproduction.

Former pour mieux renseigner sur la Gestion de l’Hygiène Menstruelle

C’est le défi de l’association Voisins Solidaires Togo (VS-Togo) qui a démarré, depuis mars dernier, un projet de sensibilisation des filles et femme de Lomé sur l’utilisation de la coupe menstruelle. Grâce au soutien financier de la Fondation Groupe RATP et de l’Association PERIOD, the Menstrual Movement de Science Po (Paris-France), elle a organisé, les 27 et 28 juillet 2019 un atelier de formation sur la Gestion de l’Hygiène Menstruelle (GHM). La rencontre a réuni des membres de VS-Togo et des filles du mouvement Girl’s Motion de Plan International Togo qui lutte pour l’égalité et l’équité genre au Togo et dans le monde.

A en croire ses initiateurs, cette formation a pour but de renforcer les capacités des 35 participants, majoritairement des jeunes filles, sur les questions de GHM. Il s’agissait notamment d’améliorer les connaissances des participants sur les questions liées à la GHM ; de former les acteurs dans l’utilisation des outils GHM et de disposer d’un pool de compétence en GHM au sein de l’association Voisins Solidaires-Togo.

« La formation a porté sur ce qu’est la gestion de l’hygiène menstruelle à travers un certain nombre de question que nous avons abordées. Nous avons également parlé des types de protection lors des menstruations et avons passé en revue les outils de sensibilisation notamment la roue de la menstruation qui montre le caractère biologique de la menstruation. La formation a également abordé les outils sur les méthodes d’élimination de protection hygiénique. Aussi les questions sur le bracelet de la menstruation. Tous ces outils passés en revue permettront aux participants d’être outillés sur la gestion de l’hygiène menstruelle », explique Espoir DATCHIDI.

Vue des participants à l'atelier de formation
Vue des participants à l’atelier de formation

Pour le mouvement Girl’s Motion qui lutte pour l’équité genre et se bat pour que les filles et les garçons jouissent des mêmes droits, cette formation sur la Gestion de l’Hygiène Menstruelle était la bienvenue.

« Pour que filles et garçons puissent jouir des mêmes droits, il faut qu’une base soit posée. Mais on remarque très souvent que les filles sont victimes de beaucoup de violences liées à leur sexe. Ce qui fait que très souvent, quand tu es en période de menstruation, tu es victime de discrimination, ce qui t’amène à perdre confiance en toi. Il était donc impératif qu’on soit outillées et informées sur le sujet de la GHM afin de permettre à nos filles de pouvoir mieux gérer cette situation », se réjouit Elsa BAKOLE, chargée de développement et de formation des membres à Girl’s Motion.

Florent Kpapou FARE, président de VS-Togo, espère que la formation a permis aux participants de retenir l’essentiel sur la GHM et sera pour eux l’occasion de s’engager réellement sur la thématique.

« Avec le formateur de renom que nous avons sollicité pour animer cet atelier, nous sommes certains de pouvoir atteindre notre objectif, celui de former des gens efficaces sur le terrain en matière de sensibilisation sur le sujet. C’est l’occasion de remercier nos partenaires et nos sponsors », a-t-il indiqué.