digitalisation 1

Togo-Digitalisation: Mutualistes et acteurs de la protection sociale se mettent à jour

(Société Civile Média) – Alors que presque tous les secteurs se digitalisent et s’adaptent aux technologies de l’information et de la communication, la grande majorité des organisations mutualistes et spécifiquement les mutuelles de santé communautaire d’Afrique sub-saharienne sont toujours à la traîne. Ce retard ne leur permet pas d’améliorer leur gestion et services. Face à la situation, des acteurs mutualistes et Réseaux nationaux ont choisi de se mettre à jour afin de saisir le potentiel des avantages que la digitalisation est susceptible de leur procurer.

Le fonctionnement des organisations mutualistes est aujourd’hui dépassé. Et force est de constater que beaucoup n’ont pas encore compris l’importance capitale des TIC dans le monde actuel, en perpétuelle évolution. Dans plusieurs mutuelles de santé aussi bien au Togo qu’ailleurs en Afrique sub-saharienne, il n’est pas rare de voir le personnel utiliser des tableurs ou même des tableaux sur WORD en dépit de leurs limites et insuffisances. Pire, certaines organisations ne disposent même pas de ces anciens outils et continuent des cahiers et registres comme outils de gestion, avec tous les risques de détérioration, de perte, de falsification que cela comporte.

L’Ong belge Solidarité Mondiale (WSM) entend donc mettre un terme à cette situation et permettre aux acteurs mutualistes et Réseaux nationaux de se mettre à jour. Grâce à son appui, il est organisé à leur intention un atelier de formation sur la digitalisation des outils de gestion de leurs organisations. L’objectif général de cette rencontre, qui se tient depuis le 11 juillet à Lomé, la capitale togolaise, est de permettre aux Organisations mutualistes et aux Réseaux nationaux multi-acteurs de protection sociale de comprendre le concept de digitalisation afin de l’adapter à leur organisation, à leur fonctionnement, et à leur gestion.

Une vue des participants à la formation
Une vue des participants à la formation

« Le monde dans lequel nous sommes aujourd’hui, est un monde qui bouge. Les technologies de l’information et de la communication sont vraiment indispensables pour améliorer la gestion et les services qu’on rend, améliorer également tout le mécanisme pour être performant », explique Bruno Gilles Houngan, Coordonnateur sud chargé du suivi des partenaires de Solidarité mondiale pour la région de l’Afrique de l’ouest. « Les mutuelles de santé sont dans un contexte de l’universalisation de l’assurance maladie. Avec les exigences de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), il faut pouvoir se professionnaliser et pour le faire, nous avons besoin d’un certain nombre d’éléments parmi lesquels la digitalisation », ajoute M. Houngan.

Il s’agit donc, pendant trois jours, de permettre aux participants à cette rencontre de comprendre le potentiel de la contribution des TIC et de la digitalisation au renforcement de leurs structures ; d’appréhender les apports de la digitalisation à la professionnalisation de la gestion de leurs organisations ; d’entreprendre une réflexion en vue de l’adoption d’une démarche de digitalisation de leur structure.

La rencontre permettra également aux participants de connaitre quelques outils pratiques et les principaux enjeux de la digitalisation ; et de savoir optimiser l’utilisation des smartphones et les transformer en outil de travail.

« Le sujet qui nous rassemble est essentiel pour l’avenir de nos organisations et constitue pour nous à ne pas en douter un véritable virage vers le futur », souligne de son côté Yves Dossou, coordinateur de Réseau National Multi-Acteurs de Protection Sociale du Togo (RNMAPS).

Les participants à cette rencontre, il faut le rappeler, sont issus de six pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Bénin, le Burkina-Faso, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Togo. L’atelier s’achève ce samedi 13 juillet.