nakpa polo

Togo-Restriction à la liberté de manifestation: Nakpa Polo veut situer les responsabilités

(Société Civile Média) – La question préoccupe de nombreuses organisations togolaises de défense des droits de l’homme. Le Panel Watch est d’ailleurs revenu sur le sujet au cours d’un cocktail d’échange avec les médias organisé le 17 avril dernier. Il s’agit de la restriction à la liberté de manifestation constatée ces derniers temps au Togo.

Cette liberté de manifestation, selon certains acteurs, est en train de devenir une exception et fait place à des restrictions qui ne se font pas dans le cadre prévu par la loi.

Interrogé sur le sujet ce mardi à Lomé lors d’une rencontre avec les organisations de défense des droits humains, Nakpa Polo, la présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), dit avoir fait le même constat. Toutefois, l’ancienne Secrétaire d’Etat chargée des Droits de l’Homme estime que ces malentendus sont liés à un problème d’interprétation des textes.

Lire aussi:  Restriction à la liberté de manifestation au Togo : le «Panel Watch» préoccupé

« Voilà pourquoi nous envisageons organiser un atelier à l’intention de tous les acteurs sur la loi de 2011 pour situer les responsabilités aussi bien des manifestants que des autorités », a annoncé la présidente de la CNDH qui n’a toutefois pas donné de précision sur la date de cet atelier.

La rencontre organisée ce mardi par la CNDH avec les organisations de défense des droits de l’homme a pour objectif de recenser les préoccupations pour renforcer la protection des droits humains au Togo et permettre à la Commission d’améliorer son plan d’action en cours d’élaboration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.