Changements climatiques: Le Ghana appelle l’Afrique à «passer à l’action»

(Société Civile Média)L’Afrique est appelée à passer à l’action et mettre en œuvre des politiques à même de lutter contre les changements climatiques, a indiqué, vendredi à Accra, le ministre ghanéen de l’Environnement, des Sciences, de la Technologie et de l’Innovation, Kwabena Frimpong-Boateng (photo), lors de la séance de clôture des travaux de la Semaine africaine du climat.

« Il est temps d’implémenter les engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris. La période des négociations est terminée. Nous devons passer à l’action et mettre en oeuvre des solutions pratiques aux effets du changement climatique », a relevé M. Frimpong-Boateng.

Il a noté la nécessité pour le continent africain de se mobiliser pour lutter contre le changement climatique, qui commence à devenir une urgence, soulignant que cette semaine africaine du climat était une occasion pour les acteurs africains de discuter des moyens de mette en œuvre des politiques efficaces en faveur du climat.

La Semaine africaine du climat est la première de trois manifestations climatiques régionales annuelles cette année, les deux suivantes étant la Semaine du climat de l’Amérique latine et des Caraïbes et la Semaine du climat de l’Asie-Pacifique.

Organisée à Accra, la Semaine africaine du climat (18-22 mars) a pour objectif d’encourager la mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau national (CDN) dans le cadre de l’Accord de Paris et des mesures climatiques pour atteindre les objectifs de développement durable de 2030.

(Avec AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.