acat togo

Braquage à répétition: L’ACAT-Togo interpelle le gouvernement

(Société Civile Média) – 24 braquages et 8 morts pour le compte du deuxième semestre de l’année 2018, deux autres braquages ces deux dernières semaines à Lomé et dans le canton d’Asrama, c’en est trop pour la branche togolaise de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT-Togo). Cette organisation interpelle donc le gouvernement à qui elle demande des enquêtes sérieuses afin que les coupables soient arrêtés et traduits devant les juridictions. Lire l’intégralité du communiqué rendu public par l’ACAT-Togo à cet effet. 

TOGO : Protection du droit à la vie et à la sécurité de la personne humaine.

Lomé, le 11 Mars 2019. L’ACAT TOGO interpelle le gouvernement togolais à la protection du droit à la vie et à la sécurité de la population togolaise, au vu des braquages survenus le 25 février 2019 à Asrama et le 06 mars 2019 à Lomé.
L’ACAT TOGO condamne fermement les braquages survenus à Lomé et à Asrama ayant occasionné la perte en vie humaine. L’ACAT TOGO constate que la répétition du modus operandi des braqueurs et l’intervention à retardement des forces de défense et de sécurité nous interpelle à poser des questions sur ces faits.

Elle rappelle que la République du TOGO a adhéré au Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques (PIDCP) des Nations Unies et à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) qui lui font obligation de respecter et de garantir le droit à la vie et la sécurité de la personne humaine, obligation qui fait partie intégrante de la Constitution togolaise (article 13).

L’ACAT TOGO prenant acte du bilan semestriel et annuel de l’année 2018 du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile qui a dénombré 24 braquages avec à la clé huit (8) morts pour le compte du deuxième semestre de l’année 2018, augmenté des présents braquages témoigne de l’insécurité grandissante en terre togolaise.

L’ACAT TOGO présente ses sincères condoléances aux familles éplorées liées par ces actes de braquage.

L’ACAT TOGO reste préoccupée par cette série de braquage et appelle la population togolaise à la vigilance en leur rappelant les numéros verts suivants : 12 44 et 12 34 pour la police et 12 72 pour la gendarmerie.

L’ACAT TOGO invite le gouvernement togolais :
 à prendre des mesures pour garantir le droit à la vie et à la sécurité de toute personne vivant sur le territoire national ;
 à renforcer les mesures sécuritaires sur l’étendue du territoire ;
 à diligenter dans un bref délai des enquêtes impartiales afin de démasquer les auteurs de ces actes et les traduire devant les juridictions.
Contact presse :

ACAT Togo : Bruno Haden – acattogo@yahoo.fr – + 228 90 03 98 95

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *