Selon l’ONG Oxfam, l’écart entre les plus riches et les plus pauvres s’agrandit

(Société Civile Média) – Les inégalités se sont dangereusement creusées dans le monde en 2018. C’est ce que révèle un rapport rendu public par l’ONG Oxfam. D’après cette organisation qui rendait public son document à la veille du Forum économique mondial de Davos, les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux à voir fondre leur faible pouvoir d’achat.

D’après Oxfam, la concentration de la richesse s’est encore accentuée en 2018. Ainsi, ils sont 26 milliardaires à avoir désormais entre leurs mains autant d’argent que la moitié la plus pauvre de l’humanité.

Par ailleurs, révèle le rapport, en 2018, la fortune des milliardaires à travers le monde a augmenté de 12%. Ce qui représente 2,5 milliards de dollars de plus par jour. Alors qu’au même moment, la richesse de la moitié la plus pauvre de la population mondiale, 3,8 milliards de personnes, a, elle, chuté de 11 %.

L’ONG Oxfam donne l’exemple de l’homme le plus riche du monde, Jeff Bezos, le patron d’Amazon. D’après l’organisation, sa richesse a atteint 112 milliards de dollars l’an dernier. Autrement dit « le budget de santé de l’Ethiopie correspond à 1% de sa fortune », souligne l’ONG.

« Le fossé qui s’agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l’économie et alimente la colère dans le monde », insiste Winnie Byanyima, la directrice exécutive d’Oxfam International qui appelle les gouvernements à « s’assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d’impôts ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.