CACIT

Togo-Spéro MAHOULE : « Que l’Etat togolais puisse garantir tous les pactes qu’il a signés librement »

(Société Civile Média) – Estimant que les droits de l’homme sont en recul au Togo, Spéro MAHOULE (photo) espère voir les choses changer en 2019. Le président du CACIT (Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo), pour la nouvelle année, émet donc le vœu que l’Etat togolais respecte les accords des Nations Unies sur les Droits humains qu’il a ratifiés.

« Nous voulons que l’Etat togolais puisse garantir tous les pactes qu’il a lui-même signé librement », a-t-il déclaré sur radio Zéphyr vendredi 5 janvier. « L’Etat togolais a souscrit à tous les pactes des Nations Unies sur les Droits humains, nous espérons que l’année 2019 trouverait d’abord et avant tout solution à la crise sociopolitique pour que les droits socio-économiques et culturels soient un peu plus respectés, ainsi que les droits civils et politiques», a ajouté M. MAHOULE.

L’acteur de la société civile et défenseur des droits humains dit espérer que les acteurs politiques du pays mettront désormais le citoyen togolais au cœur de leurs préoccupations pour que toute leur stratégie politique ait pour finalité la dignité humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *