ira-mauritanie

Mauritanie: Sorti de prison, Biram Dah Abeid plus que jamais déterminé

(Société Civile Média) – Ses condamnations passées ainsi que sa récente détention à la prison centrale de Nouakchott n’ont aucunement pris le dessus sur sa détermination. Libéré le 31 décembre 2018 après plus de quatre mois de prison, Biram Dah Abeid, leader du mouvement anti-esclavagiste IRA, a tenu à réaffirmer son engagement à poursuivre son combat contre le racisme et l’esclavage.

« Quoiqu’il en soit, je suis déterminé à poursuivre la bataille par la voie pacifique. C’est pourquoi je maintiens toujours ma candidature à l’élection présidentielle de 2019 », a-t-il déclaré dans des propos relayés par Rfi.

Arrêté le 7 août 2018 à la veille du lancement d’une campagne électorale à laquelle il devait participer pour les législatives de septembre 2018, Biram Dah Ahmed a d’ailleurs été élu alors qu’il était en prison.

« J’ai été traîné pour la énième fois dans les geôles insalubres des prisons injustement, seulement pour m’empêcher de participer aux élections », a-t-il souligné.

En août dernier suite à une plainte d’un journaliste qui l’accusait de l’avoir menacé, l’activiste anti-esclavagiste a été jugé pour incitation à la violence. Mais après le retrait de la plainte du journaliste qui l’accusait de l’avoir menacé, le tribunal correctionnel de Nouakchott a classé son dossier sans suite, ce qui a abouti à sa libération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *