Wanep Togo alerte précoce

WANEP-Togo renforce les capacités de ses moniteurs en animation de système d’alerte précoce

(Société Civile Média) – Ils sont en tous 14 moniteurs communautaires venus des cinq régions du Togo. A l’initiative de WANEP-Togo, il a été organisé à leur intention, mardi 11 décembre, un atelier de recyclage pour un meilleur traitement des données en temps réel et de crise. La rencontre visait non seulement à renforcer leurs capacités en animation de système d’alerte précoce, mais également à améliorer leur traitement des données en temps réel.

Depuis les années 1990, les gouvernements, les institutions régionales et les partenaires au développement ont investi abondamment dans la création de système d’alerte précoce comme élément central du réseau d’intervention en cas d’urgence.

Au niveau de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), ce système, connu sous le sigle ECOWARN (Ecowas Early Warning and Response Network), est un outil d’observation et de suivi dans le cadre de la prévention des conflits et de l’aide à la décision dont la mise en œuvre est en cours depuis 2003. L’opérationnalisation de ce système est faite en collaboration avec le Réseau Ouest Africain pour l’édification de la paix (WANEP) qui a lancé la conception des Système Nationaux d’Alerte précoce (National Early Warning System, NEWS). C’est ainsi que le système du Togo, dénommé NEWS-Togo, a été lancé en 2013 avec la formation des premiers moniteurs.

Mais en 2017, la configuration du système a évolué et une série de formation à distance a été organisée à l’intention des moniteurs sur le suivi et le rapportage des menaces de paix par l’équipe de WANEP-Togo. Toutefois, la complexité de la nouvelle crise sociopolitique du Togo exige que les moniteurs soient recyclés pour mieux traiter les données en temps réel et de crise.

La rencontre de mardi a donc permis aux moniteurs de prendre connaissance du dispositif révisé de NEWS-Togo et des nouveaux indicateurs insérés dans le système. Les moniteurs ont également, au cours de l’atelier, eu un bref aperçu sur l’évolution du système ECOWARN au système NEWS. Ils ont eu à valider de nouveaux indicateurs du système NEWS-Togo et à faire des exercices pratiques de soumission des rapports d’incidents et de situation.

« Comme nous sommes dans un système d’alerte précoce, il est important d’organiser ce genre de rencontre pour permettre à ceux qui, de loin, envoient des informations à la coordination de WANEP-Togo, d’avoir les outils nécessaires pour pouvoir faire leur travail. Cela nous permet d’éviter les fake news et l’envoi tardif des informations. Parce qu’il s’agit d’alerte précoce, il faut que nous ayons les informations en temps réel pour que nous puissions prendre nos dispositions », explique Da-do Nora AMEDZENU-NOVIEKOU, Coordinatrice générale de WANEP-Togo.

« Le contexte actuel du Togo notamment la crise qu’il traverse et la tension politique que l’on observe nous oblige à former nos moniteurs afin qu’ils puissent nous fournir de bonnes informations et en temps réel », ajoute Souaré Ansoumane SAMASSY, formateur venu de WANEP Régional qui a appris aux moniteurs comment collecter et analyser les données et comment les envoyer au système en temps réel.

A noter que le système d’alerte précoce de WANEP Togo prend en compte non seulement les questions politiques, mais aussi celles liées à l’environnement, au social, à l’économie et bien d’autres domaines, bref tout problème qui peut affecter la sécurité humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.