datagni

8è SOMMET AFRICITES: Nadzombé DATAGNI y a présenté «la participation citoyenne des personnes handicapées dans le vaste programme de TOGO Sans Défécation à l’Aire Libre (TOGO SANDAL)»

(Société Civile Média) – C’est en sa qualité d’expert que Nadzombé DATAGNI (photo, 2è à partir de la droite), Directeur Exécutif de l’ONG ADESCO et PCA de la plateforme POSCVI-TOGO a été invité à la 8è édition du Sommet AFRICITES, qui s’est tenue à Marrakech au Maroc du 20 au 24 Novembre 2018. Cette édition avait pour thème principal « la transition vers des villes et des territoires durables : le rôle des autorités locales et régionales en Afrique ».

Invité par le Secrétaire Général de Cités et Gouvernements Locaux d’Afrique et le Responsable de la Division des Institutions Publiques et du Gouvernement numérique des Affaires Économiques et Sociales des Nations Unies, M. DATAGNI a activement pris part aux travaux. En plus d’avoir participé aux sessions organisées par les Nations Unies (Gouvernance, Administration publique et leadership des Gouvernements Locaux en Afrique), le Directeur Exécutif de l’ONG ADESCO (Appui au Développement et à la Santé Communautaire) et PCA de POSCVI-Togo (Plateforme des Organisations de la Société Civile pour la Vaccination et l’Immunisation au Togo) a facilité le thème « Pour une Gouvernance Locale Sensible à l’Handicap ».

Cette session, à en croire M. DATAGNI, « vise à mener un plaidoyer sur la dimension handicap au niveau local et territorial, sous forme d’une Déclaration comportant les grands axes d’une feuille de route sur l’intégration de la dimension handicap dans la Gouvernance Locale Africaine, pour une transition inclusive et durable et pour ne laisser personne en marge ».

Il s’agissait, plus précisément, de sensibiliser sur la réalité de la dimension handicap dans la Gouvernance Locale en Afrique ; rappeler les engagements pris en matière d’intégration de cette dimension, que ce soit au niveau africain (Vision 2063) ou mondial (Convention Relative aux Droits des Personnes Handicapées (CRDPH), ODD/ODD11 et 16, Nouvel Agenda Urbain, Agenda du Climat…) ; saisir où l’Afrique en est dans l’intégration de la dimension handicap au niveau local, s’il existe une vision, des politiques publiques, des stratégies, des plans d’action, des actions de discrimination positive, des ressources affectée. La session a également été l’occasion de partager des expériences réussies au niveau de certaines villes africaines et de dégager les grands axes d’une feuille de route (sous forme de déclaration) pour une Gouvernance Locale Africaine Sensible aux Personnes handicapées/ou à mobilité réduite.

Au cours de la session, l’intervention du Directeur Exécutif de l’ONG ADESCO a porté sur ‘‘La participation citoyenne des personnes handicapées dans le vaste programme de ‘TOGO Sans Défécation à l’Aire Libre’ (TOGO SANDAL)’’.

Nadzombé DATAGNI au cours de sa présentation
Nadzombé DATAGNI au cours de sa présentation

Ingénieur en Sante Environnementale, Nadzombé DATAGNI est Expert en Gestion des Services à Base Communautaire et est certifié en gestion de projets pour les professionnels du secteur de développement selon le model PMD Pro. Il est également formateur et éducateur en Droits Humains et Développement en lien avec les thématiques d’hygiène et Assainissement, d’amélioration de la santé maternelle et infantile, la Planification familiale, la Vaccination et Nutrition, la Santé sexuelle et génésique, et la promotion des droits des personnes handicapées. En partenariat avec les Ministères de la Santé, de l’Education et de l’Action Sociale, la Fédération Togolaise des Associations des Personnes Handicapées (FETAPH) et Plan International Togo, l’Unicef et l’OMS, il a porté la mise en œuvre des actions de promotion des droits des enfants handicapés à travers la réadaptation à base communautaire, l’Assainissement Total Pilote par la Communauté (ATPC), l’Equité et la non-discrimination au Togo.

Événement panafricain phare de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique, les sommets AFRICITES ont lieu tous les trois ans dans l’une des cinq régions du continent. Ils traitent les questions fondamentales posées par la Vision 2063 de l’Afrique et participent ainsi au débat ouvert par la Commission de l’Union africaine pour sa mise en œuvre.

Les deux principaux objectifs du Sommet AFRICITES sont de : Définir des stratégies partagées pertinentes pour l’amélioration des conditions de vie au niveau local et Contribuer à la paix, à l’intégration et à l’unité de l’Afrique en partant des territoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *