Soaré

INTERVIEW-SECTEUR MINIER: Situation des travailleurs, RSE, expérience du Burkina Faso, Drissa SOARE se confie

(Société Civile Média) – Représentant du Réseau Zonal Multiacteurs de Protection Sociale (RZMAPS), le burkinabé Drissa SOARE (photo) a participé à la 6ème édition du Forum solidarités sociales des travailleurs du Togo qui s’est tenue du 21 au 23 novembre à Kpalimé. Dans cette interview accordée à Société Civile Média, il fait part de ses impressions sur la rencontre et parle des répercussions qu’elle aura sur la situation des travailleurs du secteur des mines et des industries extractives. M. SOARE évoque par ailleurs les contributions apportées par son pays à ce forum et interpelle les responsables des entreprises minières sur l’importance de respecter leurs engagements. Lisez-plutôt.

Vous avez participé du 21 au 23 novembre à la 6ème édition du Forum solidarités sociales des travailleurs du Togo. Quelles sont vos impressions après cette rencontre ?

Pour une première participation pour moi, je trouve que c’est une activité qui a été très bien organisée et qui nous permet d’échanger entre nous sur certaines préoccupations du monde du travail notamment sur la thématique qui est d’actualité aujourd’hui, notamment la responsabilité sociétales des entreprises minières. Pour moi c’est une satisfaction d’avoir pris part à ce forum et de pouvoir contribuer également sur la question de la RSE dans le secteur des mines.

Selon vous, en quoi est-ce que ce forum peut changer quelque chose en ce qui concerne la situation des travailleurs du secteur des mines et des industries extractives ?

Ce forum a un rôle considérable à jouer surtout dans l’organisation du secteur minier. Comme vous l’avez constaté, la plupart des participants sont venus d’horizons et de secteurs divers et ont contribué à partager les expériences en matière de gestion et d’exploitation de nos ressources minières. Ce forum a également, à travers ses conclusions, permis d’interpeller nos dirigeants par rapport au rôle qu’ils doivent jouer pour amener les entreprises minières à respecter les engagements qu’ils ont pris dans leurs cahiers de charge et également à respecter la législation du travail en vigueur dans les différents pays de la sous-région. En sommes, la rencontre a permis d’assainir un tant soit peu le secteur des mines et et permis d’aborder la question de la situation des communautés hôtes des entreprises minières et la préservation de l’environnement. Donc je pense que ce forum est salutaire en ce sens qu’il permettra d’adopter des conclusions qui puissent amener les Etats, les travailleurs mais aussi les populations hôtes des entreprises minières et les responsables des sociétés minières à parler le même langage pour le développement de nos différents pays.

A partir de l’expérience de votre pays le Burkina Faso, qu’avez-vous pu apporter à ce forum ?

Non seulement nous avons apporté pas mal de contribution, mais aussi nous avons appris. Parce qu’un forum est un espace d’échanges, de donner et de recevoir. Nous nous sommes rendus compte que ce que nous avons partagé avec les autres, c’est pratiquement ce que nous vivons chez nous et dans d’autres pays de la sous-région. Nous avons donc essayé d’attirer l’attention des uns et des autres sur un certain nombre de situation en lien avec le respect de la législation du travail, en lien avec la protection de l’environnement, mais aussi interpeller pour que nous soyons vigilants sur l’après mine. Qu’est-ce qui peut se passer après l’exploitation minière et comment est-ce que les sols doivent être restaurés, voilà des questions que nous avons abordées.

Nous avons partagé l’expérience du Burkina Faso en matière d’organisation même des travailleurs et de la lutte syndicale pour l’assainissement du secteur. Nous avons également appris des autres pays sur l’application de la législation du travail dans le secteur minier et surtout la Responsabilité sociétale des entreprises qui, aujourd’hui, doit être une réalité dans nos différents pays surtout pour la protection de l’environnement et pour les droits humains en lien avec les populations hôtes des entreprises minières.

Si vous avez un mot à dire aux patrons des entreprises minières, que leur diriez-vous ?

Le respect des engagements pris, l’application de la RSE au sein des entreprises, le développement des populations hôtes des entreprises minières, l’exploitation saine des minerais et la prise en compte des préoccupations des travailleurs et des populations environnantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.