Partage d'expérience de la Mairie de Tsévié

Togo-FPHN, partenariat OSC-Etat, PND : Retour sur quelques grands moments du 2è Forum national des OSC sur les ODD

(Société Civile Média) – Du 23 au 25 octobre, s’est tenu à Atakpamé (160 km au nord de Lomé) le deuxième Forum national des organisations de la société civile sur les Objectifs de Développement Durable. La rencontre, placée sous le thème « amplifier la voix des citoyens, consolider l’action des OSC et démocratiser la gouvernance du PND pour construire ensemble le Togo que nous voulons en 2030 », a réuni la société civile togolaise dans sa diversité ainsi que les acteurs de développement étatiques et non étatiques. Retour sur quelques grands moments de cette rencontre qui aura permis de consolider la participation des Organisations de la société civile et des citoyens dans la définition et la mise en œuvre des politiques et programmes de développement et des ODD !

Ce sont trois jours d’échanges et de partages que ce sont offert réseaux, faitières, groupes marginalisés, chercheurs, religieux, collectivités locales, syndicats et chefs d’entreprise (pour ne citer que ceux-là) qui ont fait le déplacement d’Atakpamé pour ce forum. Une rencontre qui a été pour eux l’occasion d’échanger sur l’expérience de la participation du Togo au Forum Politique de Haut Niveau ; d’amorcer les discussions autour du cadre de partenariat société civile-Etat et de présenter la version finale, les dernières orientations et le mécanisme de suivi du Plan National de Développement (PND).

Plusieurs activités étaient au menu  de ce forum dont des panels de dialogue, des présentations, des sessions de formation, des groupes de travail, une foire des ODD et prestations d’artistes.

Forum ODD 0

La société civile, premier acteur de mise en œuvre du PND !

Au cours du forum, s’est déroulé un panel de discussion autour de la mise en œuvre des ODD, traduite au Togo dans l’élaboration du Plan National de Développement (PND). Modéré par Sena ALOUKA, Directeur exécutif de l’ONG JVE (Jeunes Volontaires pour l’environnement), ce panel a connu la participation des représentants des réseaux et faitières, des organisations religieuses et de jeunes ; des structures internationales ; des autorités administratives et locales et des représentants du gouvernement. Les discussions ont permis aux uns et aux autres de révéler le rôle de la société civile dans l’atteinte, par le Togo, des ODD à travers la mise en œuvre de son PND.

Intervenant au panel au nom du représentant résidant du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) M. KAZADI a indiqué que la société civile est un acteur principal de développement et devra jouer un rôle impératif dans la mise du PND. « Le développement durable, ce n’est pas l’Etat, ce n’est pas non plus le secteur privé, ni le secteur financier. Mais le premier acteur reste la société civile. C’est en cela que j’encourage chacun ici à s’investir », a-t-il laissé entendre.

Intervenant aussi sur le rôle de la société civile, le préfet de l’Ogou,  Edoh AKAKPO, a félicité la société civile togolaise pour sa mobilisation et son engagement et appelé cette dernière à se spécialiser pour plus d’efficacité de ses actions dans la dynamique des ODD et du PND.

« On n’a pas besoin de faire du saupoudrage. Prenez un ou deux objectifs et mettez en œuvre des actions concrètes », a-t-il conseillé avant d’exhorter les OSC à « renforcer leurs capacités sur les questions de ODD, à être en bonne relation avec les autorités de même que les structures étatiques, en partageant avec ces dernières le bilan de leurs activités, et à jouer un rôle de veille informationnelle et d’actions efficace ».

Une vue des participants le premier jour du Forum
Une vue des participants le premier jour du Forum

Les OSC plaide pour la mise en place d’un fond spécial d’accompagnement des OSC 

Durant le panel d’ouverture du forum, les OSC ont plaidé pour un renforcement du partenariat avec l’Etat togolais. L’accompagnement financier constitue l’une des composantes de ce partenariat attendu à l’issue du 2ème forum national sur les ODD.

« Il faut que le gouvernement change de paradigme avec le PND. Nos projets ne sont pas soutenu et surtout il n’y pas un fond pour accompagner les ONG. Il faudrait donc commencer par y réfléchir et définir une ligne pour que les ONG qui travaillent efficacement sur le terrain puissent avoir l’accompagnement de l’Etat. Il faut donc aller vers de nouvelles formes de partenariat et de collaboration avec le gouvernement pour que justement le PND ne soit pas un éléphant blanc », a laissé entendre Serge Michel KODOM, Président de l’ONG Aimes-Afrique, une organisation intervenant dans la santé et reconnu comme l’une des plus dynamique sur le terrain au Togo. La mise en place de ce fond d’accompagnement devra permettre un meilleur impact des actions des ONG qui, dorénavant, rendront compte à l’Etat de leurs actions sur le terrain.

Outre cet appel à soutien, les OSC sont aussi invités à développer des Activités Génératrices de Revenus (AGR) inclusif pour pouvoir subvenir à leurs besoins et à être plus ou moins autonome dans la réalisation de leurs activités.

un panel lors du Forum
Présentation des travaux en commission

Intégration des priorités du PND dans les plans sectoriels

L’un des panels du 2ème forum national sur les Objectifs du Développement Durable a été consacré à une session de formation sur le Plan National de Développement (PND).

Durant cette formation, le Directeur régional de la planification a présenté le processus ayant conduit à l’élaboration du PND qui constitue aujourd’hui le référentiel de toutes les actions de développement du Togo dans la dynamique de l’atteinte des ODD.

Il a ainsi passé en revue le caractère inclusif de l’élaboration de ce plan de développement, ses axes stratégiques et le rôle de chaque acteur dans ce changement de paradigme avec l’intégration des ODD.

« L’axe 1 consiste à mettre en place un hub logistique d’excellence et un centre d’affaires de premier ordre dans la sous-région et le second axe vise à développer des pôles de transformation agricole, manufacturiers et d’industries extractives. Ainsi, l’impact économique des deux axes permettra de soutenir un troisième axe qui vise à consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion », a-t-il expliqué. Ce dernier a également rappelé à la société civile son rôle majeur de veille dans l’exécution du PND et son accompagnement aux communautés à la base dans l’intégration des ODD dans leur plan de développement.

Des OMD aux ODD

La société civile, pour bien accompagner les communautés dans la contextualisation des ODD, doit en amont maitriser la nouvelle dynamique et le nouveau paradigme. C’est dans cette dynamique qu’une session de formation a été animé à l’endroit des OSC par le Dr Dourma Marna afin de permettre à ces derniers de mieux appréhender le contexte de passage des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) aux Objectifs du Développement Durable (ODD).

Les ODD se résumant en 17 points et incluant 169 cibles avec 254 indicateurs, guident dorénavant toutes les actions de développement d’ici à 2030 avec le leitmotiv de « ne laisser personne de côtés ».  Les participants ont été aussi outillés pour plus d’efficacité de leurs actions sur la théorie du changement.

Travaux en groupe
Travaux en groupe

La  Société Civile, outillée sur la veille économique dans la mise en œuvre du PND

« Apport du citoyen dans la mobilisation des ressources de l’Etat et Veille Citoyenne », c’est le thème d’une des communications animées à la rencontre d’Atakpamé par Thomas KOUMOU, président de l’association « Veille Economique ». Cette communication a permis aux participants de comprendre l’état général de la loi des finances au Togo, la structuration du budget (recettes fiscales et non fiscales, recettes extraordinaires), l’affectation des ressources et l’état actuel de l’économie togolaise.

Elle a également permis à la société civile de cerner son rôle dans le PND et mieux comprendre entre autres l’efficacité de cette politique de développement.

« J’ai appelé tout le monde à la vigilance et  j’ai d’abord essayé de donner des outils en matière d’élaboration  de budget ;  en matière de la gestion des industries extractives  et également sur l’explication relative au PND pour que les OSC puissent  mettre la pression sur les gouvernants afin que ces derniers mettent en œuvre tout ce qui a été relevé dans le PND », a confié Thomas KOUMOU.

Partage d'expérience de la Mairie de Tsévié
Partage d’expérience de la Mairie de Tsévié

Forum Politique de Haut Niveau : le Groupe de travail sur les ODD fait le point

L’un des points positifs du Groupe de travail de la société civile sur les ODD reste sa double participation (2017 et 2018) au Forum politique de haut niveau (FPHN) à New York.

Durant le  2ème  forum de la société civile sur les ODD, deux délégués au FPHN de 2018, Sylvain AKATI de l’UONGTO (Union des ONG du Togo) et Mandela DJAHO de l’OOADD (Observatoire Ouest-Africain du Développement Durable) ont partagé les expériences et les acquis pour la société civile togolaise.

« Notre participation au forum politique de haut niveau nous a permis de mieux comprendre la nouvelle dynamique de développement. La participation à ce forum a été le déclic d’une nouvelle forme de partenariat avec le gouvernement togolais », a laissé attendre Mandela DJAHO.

Le Togo étant un pays pilote de la mise en œuvre des ODD, la société civile togolaise a pu rédiger, à chaque participation, un rapport alternatif.

Charles KOLOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *