Konaté Nouhou

Côte d’Ivoire-Elections locales: Le constat amère de l’ONG Elections Sans Contestation

(Société Civile Média) – Les dernières élections locales organisées en Côte d’Ivoire ont donné lieu à plusieurs contestations et soupçons de fraudes. Cette situation a engendré plusieurs cas de violences et même des pertes en vies humaines. Indignée et préoccupée par le climat qui a prévalu au cours du scrutin, l’ONG Elections Sans Contestation (ONG ESC), qui œuvre pour le renforcement du dialogue citoyen et l’enracinement de la paix, déplore les violences et en appellent au sens de responsabilités des parties.

Communiqué

DECLARATION DE l’ONG ELECTION SANS CONTESTATION SUR LES ELECTIONS MUNICIPALES ET REGIONALES DE 2018

Introduction

Depuis la période pré-électorale jusqu’au jour du scrutin, le 13 octobre 2018, l’ONG Election sans Contestation a observé un environnement marqué par des tensions entre les groupements politiques de premier plan en Côte d’Ivoire. Cette situation a eu pour corollaire un scrutin entaché de violence, avec malheureusement des pertes en vies humaines dans certaines villes comme Lakota.

L’ONG Election sans Contestation, très préoccupée par cette situation post électorale, déplore les violences qui se sont invitées dans cette élection et présente les condoléances aux parents des victimes et appelle la jeunesse à faire preuve de retenue.

 Les recommandations :

Pour éviter que la situation de crise ne perdure, l’ONG ESC, qui œuvre pour le renforcement du dialogue citoyen et l’enracinement de la paix, fait les recommandations suivantes :

À la population:

-de garder le calme et la sérénité dans cette période d’attente des résultats ;

Aux candidats malheureux :

-de saisir les autorités compétentes en cas de contestation ou de mis en cause des résultats ;

-d’appeler leurs partisans à ne pas se livrer à la violence et à des actes répréhensibles

Au gouvernement:

-de tout mettre en œuvre afin d’assurer la sécurité des personnes et des biens en demandant aux forces de l’ordre d’agir avec professionnalisme.

À la société civile :

-d’amplifier et continuer de faire la sensibilisation sur la nécessité d’accepter le verdict des urnes et à encourager les parties à saisir les autorités compétentes en cas de contestation ou de mis en cause des résultats ;

Conclusion

La période de contentieux va bientôt s’ouvrir. Tout candidat qui voudrait contester des résultats devrait aller, avec des preuves à l’appui vers l’organe compétent en matière d’élection. La loi l’y autorise.

L’ONG ESC appelle les Ivoiriens et Ivoiriennes au calme et réitère son engagement pour l’organisation des élections sans violence en Côte d’Ivoire.

Dans cette perspective, l’ONG ESC engagera des rencontres de hauts niveaux avec tous les acteurs de la vie politique ivoirienne pour préserver le climat social apaisé.

Pour l’ONG-ESC

Konaté Nouhou

Le président

Par Philippe Kouamey

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *