Filles aux commandes

Togo: Des jeunes filles aux commandes d’organisations, entreprises et institutions tout le mois d’octobre

(Société Civile Média) – Elles étaient plus de 600 à postuler. C’est finalement 110 qui ont été retenues dans le cadre de l’initiative « Les Filles Aux Commandes » (200 autres sont actuellement sur une liste d’attente). Durant tout le mois d’octobre, chacune sera appelée à assumer un poste de responsabilité dans un espace politique, économique et social, national et international, en prenant les commandes d’une institution et à en devenir la dirigeante. Ce sera à Lomé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong.

Initiative de l’ONG Plan International Togo, « Les Filles Aux Commandes » a été lancée pour la première fois en 2016 dans plus de 70 pays de par le monde, y compris au Togo. Elle est à sa troisième édition cette année et rentre dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Fille, le 11 octobre.

Le programme vise trois objectifs à savoir : Changer les perceptions de la société sur ce qui est possible pour les filles et les jeunes femmes, en tant que décisionnaires, leaders et agents de changement ; renforcer les capacités des filles participantes et mettre des titres et des images sur leurs rêves et ambitions tout en les portant à l’échelle ; et montrer l’engagement de l’organisation ou de l’institution partenaire à défendre la cause des filles et à promouvoir l’égalité en leur faveur. En somme, « Filles Aux Commandes » est orientée de sorte, non seulement à mettre en place une opportunité d’encadrement ou de mentorat au bénéfice de la fille ou de la jeune femme, mais aussi à sensibiliser le personnel des organisations et institutions partenaires sur le genre, les questions touchant les filles et leur potentiel inexploité dans la société.

 « ‘‘Filles Aux Commandes’’ représente également une opportunité unique pour les institutions publiques, privées et internationales de concrétiser leur engagement pour l’égalité de Genre en particulier et de contribuer à l’atteinte des Objectifs de Développement Durable d’ici 2030 en général », soutiennent les responsables de Plan International Togo qui ont également associé le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fond des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) à cette 3ème édition.

Une vue des filles retenues pour le programme des cette année à la cérémonie de lancement
Une vue des filles retenues pour le programme des cette année à la cérémonie de lancement

Cette année, c’est le ministère togolais de l’Action sociale, de la Promotion de la femme et de l’Alphabétisation qui est appelé à conduire l’initiative, qui a d’ailleurs été élargie à de nouveaux acteurs de développement et au secteur privé. L’idée est de donner une chance à un nombre important de filles et jeunes femmes et d’augmenter le niveau d’impact de ce programme au Togo.

« Je suis contente d’avoir devant moi les femmes leaders de demain. Ceci dénote de l’intérêt accordé à nos cris de cœur en faveur d’une égalité de chances aussi bien pour les garçons que pour les filles dans l’accès aux opportunités socioéconomiques, à l’emploi, pour promouvoir, assurer et renforcer davantage l’émergence de jeunes filles, femmes de demain dans notre pays », a lancé, visiblement satisfaite de l’initiative, la ministre en charge de la Promotion de la femme, Tchabinandi KOLANI-YENTCHARE. C’était lors de la cérémonie de lancement officiel du programme ce lundi 8 octobre à Lomé.

A noter que Sandra Kolor, l’une des filles retenues pour le programme de cette année, a pris les commandes lors du lancement officiel de l’initiative en se mettant dans la peau du représentant résident de Plan International Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *