Caplo et stadd

Togo: Le CAPLO et l’ONG STADD ont de nouveau assaini la plage de Lomé

(Société Civile Média) – L’ONG Science et Technologie Africaines pour un Développement Durable (STADD) et le Club des amis des Plages et des Océans (CAPLO) ont marqué de leur empreinte la Semaine de la diplomatie climatique, célébrée du 24 au 30 septembre 2018. En collaboration avec la Délégation de l’Union Européenne (UE) et plusieurs ONG et associations, ces deux structures ont organisé ce samedi une opération « beach cleaning » à la plage de Lomé. Ce fut à travers une course ecojogging.

Cette course ecojogging a réuni des centaines de jeunes venus de plusieurs quartiers de Lomé et ses environs. Elle a consisté à ramasser des déchets répandus sur la plage, tout en faisant du sport, permettant ainsi d’assainir cet environnement et de le protéger contre les débris que sont les plastiques et autres déchets. L’initiative dénommée « beach cleaning » vise à conscientiser la population sur la prise en charge des plages, lieux par lesquels les déchets transitent pour aller dans l’océan.

« Les impacts des déchets plastiques sur l’écosystème marin n’étant plus à démontrer, il est très important d’interpeller la population sur l’usage des plastiques et leur impact dans les fonds océaniques. Voilà pourquoi nous organisons, depuis 2012, cette activité trois à quatre fois par an, afin d’amener la population à prendre soin des plages », a confié Bemah Gado, Directeur exécutif de l’ONG STADD.  « Grâce à son centre de recyclages, l’ONG STADD transforme les déchets plastiques ramassés en objets réutilisable par la société », a-t-il ajouté avant d’inviter  la jeunesse à une prise de conscience sérieuse afin d’entretenir l’environnement, afin que les générations à venir puissent également en profiter.

Cristina Martins Barreira en plein exercice à la plage
               Cristina Martins Barreira en plein exercice à la plage

« Nous essayons d’attirer l’attention surtout sur  la problématique des plastiques à la plage et la nécessité d’avoir une plage propre », a affirmé de son côté Cristina Martins Barreira, ambassadeur de l’UE au Togo. Tout en dressant un bilan positif de l’activité, elle s’est dite satisfaite de la forte mobilisation. 

A l’endroit de la population, l’ambassadeur lance un message : « Avoir une plage propre, ce n’est pas seulement faire un ramassage une fois par an. L’important, c’est surtout de la maintenir propre car ce faisant, on aura plus besoin de faire après ce genre d’exercice. Il faut que nous cultivions cette discipline de ne pas jeter par terre, les plastiques qui représentent 87% des déchets qui polluent les mers ».

En avril dernier, il faut le rappeler, le CAPLO avait assaini la plage de Lomé à travers la même initiative, ceci grâce à l’appui de l’ambassade des Etats-Unis.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *